Ce dernier souligne toutefois le caractère "artificiel" de ces statistiques car nombre d'entreprises ne gardent la tête hors de l'eau, en pleine seconde vague du coronavirus, que grâce aux mesures de soutien des différents gouvernements. "Les chiffres des faillites ne disent rien en ce moment sur l'économie réelle", souligne Graydon, qui s'attend à un déferlement de faillites cet hiver, et notamment d'aveux de faillites de sociétés qui étaient pourtant parfaitement saines avant la crise actuelle. Cet afflux de faillites - Graydon redoute dans le pire des cas jusqu'à 50.000 faillites en raison de la crise du coronavirus -, pourrait avoir des conséquences en cascade sur d'autres sociétés et sur les tribunaux, qui pourraient ne pas suivre, ce qui ajouterait encore de l'insécurité juridique, met-on encore en garde.

C'est la Flandre qui a compté le plus de dépôts de bilan en octobre, soit 336 (-39,1% par rapport à octobre 2019), devant la Wallonie, avec 176 faillites (-26,1%), et Bruxelles (127, -49,8%).

Sur les 10 premiers mois de l'année, le nombre de faillites s'élève à 6.777, en baisse de 31% par rapport à la même période de 2019, et celles-ci ont déjà menacé un total de 16.435 emplois (-8,6%). Le dépôt de bilan entraînant potentiellement le plus de pertes d'emplois en octobre est celui de l'enseigne Wibra (406).

Ce dernier souligne toutefois le caractère "artificiel" de ces statistiques car nombre d'entreprises ne gardent la tête hors de l'eau, en pleine seconde vague du coronavirus, que grâce aux mesures de soutien des différents gouvernements. "Les chiffres des faillites ne disent rien en ce moment sur l'économie réelle", souligne Graydon, qui s'attend à un déferlement de faillites cet hiver, et notamment d'aveux de faillites de sociétés qui étaient pourtant parfaitement saines avant la crise actuelle. Cet afflux de faillites - Graydon redoute dans le pire des cas jusqu'à 50.000 faillites en raison de la crise du coronavirus -, pourrait avoir des conséquences en cascade sur d'autres sociétés et sur les tribunaux, qui pourraient ne pas suivre, ce qui ajouterait encore de l'insécurité juridique, met-on encore en garde. C'est la Flandre qui a compté le plus de dépôts de bilan en octobre, soit 336 (-39,1% par rapport à octobre 2019), devant la Wallonie, avec 176 faillites (-26,1%), et Bruxelles (127, -49,8%).Sur les 10 premiers mois de l'année, le nombre de faillites s'élève à 6.777, en baisse de 31% par rapport à la même période de 2019, et celles-ci ont déjà menacé un total de 16.435 emplois (-8,6%). Le dépôt de bilan entraînant potentiellement le plus de pertes d'emplois en octobre est celui de l'enseigne Wibra (406).