Tant aux États-Unis qu'en Europe, les banques centrales ont opéré un virage à 180 degrés ces derniers mois et semaines. Au lieu de rendre le crédit plus cher comme cela était prévu, elles s'efforcent une fois de plus de proposer des prêts gratuits aux ménages, aux entreprises et aux gouvernements. Cet argent bon marché doit permettre aux gouvernements de procéder aux investissements nécessaires dans les infrastructures, et aux entreprises et aux ménages d'investir et de consommer pour faire tourner l'économie.
...