Alors que le cours du Bitcoin et des autres cryptomonnaies a plongé depuis quelques mois et encore plus depuis la faillite de FTX, la deuxième plateforme d'échange de cryptomonnaies, voilà que Cathy Wood - considérée comme la grande prêtresse de la crypto à Wall Street - ne se démonte pas. Elle ne demande pas pardon, elle ne s'excuse même pas pour son optimisme délirant.

Non, pas du tout, elle redemande du Bitcoin, elle n'en a pas assez malgré sa chute libre. Elle vient de prédire que le Bitcoin sera à un million de dollars d'ici à 2030. Oui, vous avez bien entendu, vous ne rêvez pas, un million de dollars d'ici 7 ans !

Quant aux difficultés actuelles, voici ce qu'en pense Cathy Wood, notre gourou des cryptomonnaies : "On a besoin de se confronter à des crises, tout d'abord pour voir qui survit. Mais aussi pour tester l'infrastructure et les thèses. Nous pensons encore une fois que le Bitcoin s'en sortira très bien."

Je traduis ces propos hallucinogènes en français courant : "Oui, chers lecteurs, j'ai toujours confiance dans ces monnaies qui n'en sont pas encore. Quant à la pauvre fille ou pauvre garçon qui a cru en mes prévisions antérieures, et qui a donc perdu de l'argent, tant pis pour lui ou pour elle, c'est pas ma faute, mais celle de Darwin. "

Merci Cathy pour cette leçon sur l'argent ! Le drame dans cette histoire, c'est que pas mal de mordus des cryptoactifs vont croire cette dame et s'accrocher à leurs rêves quitte à ce qu'ils se transforment en cauchemar. C'est bizarre comme attitude, une sorte de déni de la réalité. Un professeur de psychologie et de management comme l'américain Philippe Tetlock nous explique pourquoi : "Nous avons besoin de croire que nous vivons dans un monde prévisible et contrôlable, donc nous nous tournons vers des personnes apparemment expertes qui promettent de satisfaire ce besoin. "

Il ajoute : "L'illusion de la maîtrise est plus convaincante que la réalité de l'incertitude. Voilà pourquoi nous nous accrochons aux récits qui nous font croire que nous sommes aux commandes".

En fait, l'argent, c'est d'abord de la psychologie, comme l'écrit Morgan Housel, l'auteur de The Psychology of Money. "Loin d'errer dans l'obscurité en proie à la confusion, nous nous efforçons de trouver une logique au monde qui nous entoure sur la base de ce que nous savons. Sans cela, il serait tout simplement trop dur de se lever le matin".

C'est ce même auteur remarquable et que je vous incite à lire qui nous donne la clé pour ne pas perdre de l'argent en Bourse ou dans le monde des cryptomonnaies. La clé de tout, c'est d'apprendre à stopper l'inflation de ses désirs. Je vous lis un extrait de ce livre remarquable et primé par la presse anglo-saxonne : "Si vos attentes augmentent au même rythme que vos résultats, il n'y a aucun sens à vous évertuer à faire toujours mieux. Une fois l'effort supplémentaire fourni, vous éprouverez encore un sentiment d'insatisfaction. Il y a danger lorsque le fait d'avoir goûté au "plus" - plus d'argent, plus de pouvoir, plus de prestige - démultiplie votre ambition au lieu de démultiplier votre satisfaction. Cela signifie que quand vous avancez d'un pas, vos espérances avancent de deux."

Au fond, cet auteur a raison et comme il l'écrit lui-même : le bonheur, c'est la réalité moins les attentes !

Alors que le cours du Bitcoin et des autres cryptomonnaies a plongé depuis quelques mois et encore plus depuis la faillite de FTX, la deuxième plateforme d'échange de cryptomonnaies, voilà que Cathy Wood - considérée comme la grande prêtresse de la crypto à Wall Street - ne se démonte pas. Elle ne demande pas pardon, elle ne s'excuse même pas pour son optimisme délirant. Non, pas du tout, elle redemande du Bitcoin, elle n'en a pas assez malgré sa chute libre. Elle vient de prédire que le Bitcoin sera à un million de dollars d'ici à 2030. Oui, vous avez bien entendu, vous ne rêvez pas, un million de dollars d'ici 7 ans ! Quant aux difficultés actuelles, voici ce qu'en pense Cathy Wood, notre gourou des cryptomonnaies : "On a besoin de se confronter à des crises, tout d'abord pour voir qui survit. Mais aussi pour tester l'infrastructure et les thèses. Nous pensons encore une fois que le Bitcoin s'en sortira très bien."Je traduis ces propos hallucinogènes en français courant : "Oui, chers lecteurs, j'ai toujours confiance dans ces monnaies qui n'en sont pas encore. Quant à la pauvre fille ou pauvre garçon qui a cru en mes prévisions antérieures, et qui a donc perdu de l'argent, tant pis pour lui ou pour elle, c'est pas ma faute, mais celle de Darwin. " Merci Cathy pour cette leçon sur l'argent ! Le drame dans cette histoire, c'est que pas mal de mordus des cryptoactifs vont croire cette dame et s'accrocher à leurs rêves quitte à ce qu'ils se transforment en cauchemar. C'est bizarre comme attitude, une sorte de déni de la réalité. Un professeur de psychologie et de management comme l'américain Philippe Tetlock nous explique pourquoi : "Nous avons besoin de croire que nous vivons dans un monde prévisible et contrôlable, donc nous nous tournons vers des personnes apparemment expertes qui promettent de satisfaire ce besoin. " Il ajoute : "L'illusion de la maîtrise est plus convaincante que la réalité de l'incertitude. Voilà pourquoi nous nous accrochons aux récits qui nous font croire que nous sommes aux commandes". En fait, l'argent, c'est d'abord de la psychologie, comme l'écrit Morgan Housel, l'auteur de The Psychology of Money. "Loin d'errer dans l'obscurité en proie à la confusion, nous nous efforçons de trouver une logique au monde qui nous entoure sur la base de ce que nous savons. Sans cela, il serait tout simplement trop dur de se lever le matin". C'est ce même auteur remarquable et que je vous incite à lire qui nous donne la clé pour ne pas perdre de l'argent en Bourse ou dans le monde des cryptomonnaies. La clé de tout, c'est d'apprendre à stopper l'inflation de ses désirs. Je vous lis un extrait de ce livre remarquable et primé par la presse anglo-saxonne : "Si vos attentes augmentent au même rythme que vos résultats, il n'y a aucun sens à vous évertuer à faire toujours mieux. Une fois l'effort supplémentaire fourni, vous éprouverez encore un sentiment d'insatisfaction. Il y a danger lorsque le fait d'avoir goûté au "plus" - plus d'argent, plus de pouvoir, plus de prestige - démultiplie votre ambition au lieu de démultiplier votre satisfaction. Cela signifie que quand vous avancez d'un pas, vos espérances avancent de deux."Au fond, cet auteur a raison et comme il l'écrit lui-même : le bonheur, c'est la réalité moins les attentes !