Les illuminations de Noël apportent du baume au coeur dans cette période morose, mais vu les cours actuels vertigineux de l'électricité, il est légitime de se demander si c'est une bonne idée de décorer sa maison, ou du moins, de la même façon que les autres années ?

Car, bien que minuscules, les ampoules de Noël peuvent avoir un impact sur votre consommation d'énergie. Les décorations et autres guirlandes de fin d'année sont un poste de consommation énergétique qu'il est possible de diminuer ou du moins, de garder sous contrôle, notamment grâce à du matériel électrique économique en énergie et à quelques gestes de bon sens à suivre.

"Il n'est pas évident de chiffrer les consommations des décorations lumineuses de manière générale. Tout dépend de la taille et de la puissance de l'appareil, du nombre d'appareils...", nous explique Stéphanie Grevisse, Consultante aux Guichets Energie Wallonie.

"Premièrement, il faut s'intéresser à la puissance de l'équipement, mesurée en Watt qui est indiquée sur l'étiquette de l'appareil et/ou son emballage (symbole W), explique-t-elle. Ensuite évaluer le nombre d'heures de fonctionnement de l'appareil pendant la période des fêtes. Multiplier ensuite la puissance (W) par le nombre d'heures de fonctionnement pour obtenir la consommation électrique : Puissance en W x le nombre d'heures = consommation en Wh (ou transformé kWh, 1000Wh=1kWh)"

Selon ce calcul, Stéphanie Grevisse donne l'exemple d'une guirlande rideau de 3,5 m x 0,70 m, d'une puissance de 5,5W, composée de 180 ampoules LED qui fonctionne 6h par jour pendant 30 jours. D'où: 5.5W x 6h/jour x 30 jours équivaut à 990 Wh, soit 0.99 kWh, donc, à peine 1 kWh. Dans le cadre d'un contrat à prix variable signé à l'heure actuelle, le prix du kWh électrique étant de minimum 0.34 €/kWh.

"Si on est raisonnable, cela ne représente donc pas grand-chose sur la facture d'énergie à l'échelle d'un ménage. Mais selon la puissance des équipements installés et le nombre d'heures de fonctionnement, cela peut être très variable. Mieux vaut ne pas les multiplier parce que collectivement, chaque petit geste compte", explique la consultante.

Comment réduire la facture

Ces quelques conseils pratiques permettront de diminuer votre facture d'électricité, mais aussi votre empreinte environnementale. Les émissions de CO2 des illuminations de Noël étant estimées à 10.000 tonnes par an, selon le site Consoglobe.

Il est crucial de choisir les modèles d'ampoules les plus économiques et écologiques du marché, c'est-à-dire les LEDS. Ces ampoules consomment jusqu'à dix fois moins qu'une ampoule traditionnelle. Bien qu'elles soient plus chères à l'achat au départ, ces lampes durent plus longtemps que les ampoules à incandescence. C'est pourquoi de nombreuses villes l'utilisent pour leurs illuminations de Noël, permettant ainsi de réduire leur consommation d'énergie jusqu'à 95 %. Les décorations en fibre optique sont également économes en énergie.

Adopter les bons gestes au quotidien toute l'année

Autre astuce donnée par Stéphanie Grevisse, à l'extérieur, optez pour des décorations alimentées par l'énergie solaire qui se rechargent pendant la journée et s'allument au crépuscule. Elles pourront éclairer la nuit jusqu'à six heures d'affilée.

Quelques règles de bon sens permettront d'épargner quelques euros. Ainsi, n'allumez vos guirlandes que la soirée et éteignez-les avant d'aller dormir. Installer une minuterie permet de contrôler la fréquence et la durée d'utilisation des lumières. La taille d'une maison est aussi directement liée à la consommation énergétique. Si vous avez une grande maison à décorer, contentez-vous de n'illuminer qu'une partie, comme les contours des fenêtres au lieu de toute la façade.

Mais, le plus important, rappelle la consultante est surtout d'adopter des bons gestes au quotidien tout au long de l'année. A titre d'exemple, sur une année, les consommations cumulées de tous les petits électroménagers branchés inutilement - ce qu'on appelle la veille cachée - coûtent en moyenne 45 euros par ménage. Pour plus de conseils pratiques, les Guichets Energie renvoient vers les brochures "101 idées futées pour faire des économies d'énergie " et L'éclairage efficace des logements.

Quelques conseils de sécurité :

  • Ne laissez pas fonctionner les guirlandes en votre absence ou pendant votre sommeil.
  • Ne faites pas passer d'allonges sous les tapis.
  • N'empilez pas les multiprises.
  • N'utilisez à l'extérieur que des modèles étanches conçus pour cet usage. Vérifiez la classe d'étanchéité sur l'étiquette du produit : IP23 est un minimum, IP44 est mieux, IP65 est parfait.
Les illuminations de Noël apportent du baume au coeur dans cette période morose, mais vu les cours actuels vertigineux de l'électricité, il est légitime de se demander si c'est une bonne idée de décorer sa maison, ou du moins, de la même façon que les autres années ? Car, bien que minuscules, les ampoules de Noël peuvent avoir un impact sur votre consommation d'énergie. Les décorations et autres guirlandes de fin d'année sont un poste de consommation énergétique qu'il est possible de diminuer ou du moins, de garder sous contrôle, notamment grâce à du matériel électrique économique en énergie et à quelques gestes de bon sens à suivre. "Il n'est pas évident de chiffrer les consommations des décorations lumineuses de manière générale. Tout dépend de la taille et de la puissance de l'appareil, du nombre d'appareils...", nous explique Stéphanie Grevisse, Consultante aux Guichets Energie Wallonie. "Premièrement, il faut s'intéresser à la puissance de l'équipement, mesurée en Watt qui est indiquée sur l'étiquette de l'appareil et/ou son emballage (symbole W), explique-t-elle. Ensuite évaluer le nombre d'heures de fonctionnement de l'appareil pendant la période des fêtes. Multiplier ensuite la puissance (W) par le nombre d'heures de fonctionnement pour obtenir la consommation électrique : Puissance en W x le nombre d'heures = consommation en Wh (ou transformé kWh, 1000Wh=1kWh)"Selon ce calcul, Stéphanie Grevisse donne l'exemple d'une guirlande rideau de 3,5 m x 0,70 m, d'une puissance de 5,5W, composée de 180 ampoules LED qui fonctionne 6h par jour pendant 30 jours. D'où: 5.5W x 6h/jour x 30 jours équivaut à 990 Wh, soit 0.99 kWh, donc, à peine 1 kWh. Dans le cadre d'un contrat à prix variable signé à l'heure actuelle, le prix du kWh électrique étant de minimum 0.34 €/kWh."Si on est raisonnable, cela ne représente donc pas grand-chose sur la facture d'énergie à l'échelle d'un ménage. Mais selon la puissance des équipements installés et le nombre d'heures de fonctionnement, cela peut être très variable. Mieux vaut ne pas les multiplier parce que collectivement, chaque petit geste compte", explique la consultante. Ces quelques conseils pratiques permettront de diminuer votre facture d'électricité, mais aussi votre empreinte environnementale. Les émissions de CO2 des illuminations de Noël étant estimées à 10.000 tonnes par an, selon le site Consoglobe. Il est crucial de choisir les modèles d'ampoules les plus économiques et écologiques du marché, c'est-à-dire les LEDS. Ces ampoules consomment jusqu'à dix fois moins qu'une ampoule traditionnelle. Bien qu'elles soient plus chères à l'achat au départ, ces lampes durent plus longtemps que les ampoules à incandescence. C'est pourquoi de nombreuses villes l'utilisent pour leurs illuminations de Noël, permettant ainsi de réduire leur consommation d'énergie jusqu'à 95 %. Les décorations en fibre optique sont également économes en énergie.Autre astuce donnée par Stéphanie Grevisse, à l'extérieur, optez pour des décorations alimentées par l'énergie solaire qui se rechargent pendant la journée et s'allument au crépuscule. Elles pourront éclairer la nuit jusqu'à six heures d'affilée.Quelques règles de bon sens permettront d'épargner quelques euros. Ainsi, n'allumez vos guirlandes que la soirée et éteignez-les avant d'aller dormir. Installer une minuterie permet de contrôler la fréquence et la durée d'utilisation des lumières. La taille d'une maison est aussi directement liée à la consommation énergétique. Si vous avez une grande maison à décorer, contentez-vous de n'illuminer qu'une partie, comme les contours des fenêtres au lieu de toute la façade. Mais, le plus important, rappelle la consultante est surtout d'adopter des bons gestes au quotidien tout au long de l'année. A titre d'exemple, sur une année, les consommations cumulées de tous les petits électroménagers branchés inutilement - ce qu'on appelle la veille cachée - coûtent en moyenne 45 euros par ménage. Pour plus de conseils pratiques, les Guichets Energie renvoient vers les brochures "101 idées futées pour faire des économies d'énergie " et L'éclairage efficace des logements.