Benjamin de Rothschild, fondateur de la banque privée franco-suisse Edmond de Rothschild, est décédé d'une crise cardiaque vendredi après-midi. Il avait repris, à la mort de son père Edmond en 1997, les rênes du groupe et du holding faîtier Edmond de Rothschild SA.
...

Benjamin de Rothschild, fondateur de la banque privée franco-suisse Edmond de Rothschild, est décédé d'une crise cardiaque vendredi après-midi. Il avait repris, à la mort de son père Edmond en 1997, les rênes du groupe et du holding faîtier Edmond de Rothschild SA. Le groupe, basé à Genève, possède 160 milliards d'euros d'actifs sous gestion et une trentaine d'implantations disséminées dans le monde entier. Sans surprise, sa femme Ariane reprend, seule, le flambeau de ce poids lourd mondial de la gestion de fortune. Cela fait cinq ans que la baronne suit de près les affaires du groupe, tant au niveau du comité exécutif que du conseil d'administration, pendant que son mari se consacrait à ses passions. Désormais, Ariane de Rothschild présidera tant la banque privée que le holding. Née Ariane Langner au Salvador d'un papa allemand et d'une maman alsacienne, elle s'emploie depuis quelques années à moderniser le groupe. Elle a rappelé en Suisse la partie française de la banque, a fait sortir le groupe de la Bourse et a permis à l'institution de sa famille de se sortir de plusieurs scandales dont son implication dans le détournement d'argent au départ du fonds souverain malaisien 1MDb. C'est elle aussi qui est l'origine de l'accord qui a conduit au partage du nom Rothschild entre les branches Edmond et David. Dernièrement, Ariane s'est aussi énormément impliquée dans le développement du pôle art de vivre, Edmond de Rothschild Héritage, qui comporte entre autres de grands domaines viticoles, des hôtels à Megève et des activités de production laitière.