Voiture électrique: quel modèle choisir?

Citroën Ami Electric: notre favorite dans sa catégorie. © National

Hormis l’exception accordée aux véhicules à combustion roulant au carburant synthétique, l’Europe n’autorisera que les voitures zéro émission dans les showrooms à partir de 2035. Dans le secteur des flottes d’entreprises, c’est déjà une réalité.

Presque tous ceux qui sont prêts à prendre une nouvelle voiture en leasing aujourd’hui doivent passer à l’électrique. Et les marques ont quasi toutes pris le train en marche. L’offre de véhicules électriques n’a jamais été aussi importante. Trop vaste pour que tous les modèles soient présentés ici. Nous avons donc effectué une sélection, en pointant nos favoris dans chaque catégorie.

Bien que de nombreux autres facteurs entrent en ligne de compte dans le calcul du montant de la location, notamment la valeur résiduelle, nous mentionnons et évaluons également le prix catalogue des modèles présentés.

Les micro-voitures: minuscules mais super pratiques

Dans la transition vers la conduite électrique, il y a de nouveau de la place pour ce que l’on appelle la “micro-mobilité”. Il s’agit de minuscules véhicules pouvant accueillir deux personnes, à mi- chemin entre la voiture et le deux (ou trois)-roues, sans risque de chute. Ils trouvent leur place sur le marché parce que les voitures électriques classiques sont trop chères pour le particulier moyen, surtout s’il habite en ville. Mais elles sont aussi très pratiques et donc utilisables dans les grandes zones d’activité. Elles sont particulièrement appréciées par les services d’autopartage en ville. Il est juste dommage qu’elles suivent la tendance de la voiture électrique classique: elles sont souvent beaucoup trop chères. Surtout par rapport à ce qu’elles offrent.

Citroën Ami Electric. Ce modèle, le moins cher du marché, affiche un prix très raisonnable. Ne vous attendez pas à des fioritures. La vitesse est limitée à 45 km/h. Il peut donc être conduit dès l’âge de 16 ans et sans permis de conduire. Ce cube sur roues a une autonomie de 75 kilomètres. La batterie peut être rechargée en quatre heures sur une prise de courant ordinaire. Prix de départ: 7.790 euros. Notre favorite dans cette catégorie.

Microlino. En provenance de Suisse. On peut la qualifier d’interprétation contemporaine de la BMW Isetta. Très belle et charismatique, avec cette entrée par la porte du nez. Mais nous ne comprenons pourquoi on lui a offert la possibilité d’atteindre les 90 km/h en vitesse de pointe, lui permettant ainsi de rouler sur les autoroutes. Nous ne ferions jamais cela nous-mêmes: beaucoup trop risqué. Autonomie de 90 à 230 kilomètres, en fonction de la batterie. Le prix annoncé était de 14.990 euros. Mais les premiers exemplaires de la version de base, qui seront livrés à la fin de l’année, coûtent déjà 3.000 euros de plus… Prix de départ: 17.990 euros.

Microlino
Microlino © National

Silence S04. La Silence S04 sera distribuée dans notre pays par le groupe Astara, à partir du mois de mai. Elle se distingue de la concurrence par ses deux batteries amovibles de type trolley. Il suffit de retirer la batterie déchargée et de l’emporter avec soi pour la recharger à la maison sur une prise ordinaire. Une fois chargée, elle a une autonomie de 150 km. Il y aura deux versions: une qui ne peut pas aller plus vite que 45 km/h (pas de permis de conduire nécessaire), et une qui atteint 85 km/h. Prix d’entrée: 16.285 euros.

Silence S04

Egalement dans cette catégorie: XEV Yoyo.

Les citadines: taille mini mais vraies voitures

En fait, le concept de voiture électrique s’adapte le mieux à la citadine, ce véhicule très compact également idéal pour les travailleurs qui doivent effectuer de courts trajets tout au long de la journée. Et pour quatre raisons. D’abord parce qu’il est petit et n’a donc pas besoin d’une grande – et lourde – batterie. Secundo: sa consommation reste très limitée grâce à ce faible poids. Troisièmement: son autonomie est plus que suffisante pour les petites distances. Enfin, il présente souvent un prix abordable pour les particuliers.

Fiat New 500e. Une icône dans le paysage automobile. Impérissable et immédiatement reconnaissable. Cette troisième génération est vendue exclusivement en version tout électrique. Elle est légèrement plus grande que ses prédécesseurs, ce qui est utile si vous voulez embarquer un passager à l’arrière. Elle est très bien assemblée, avec un niveau de qualité qui dépasse de loin de nombreuses Fiat antérieures. Le qualificatif “prix abordable” ne s’applique malheureusement pas ici. Prix de départ: 29.790 euros.

Fiat New 500e

Renault Twingo E-Tech électrique. Son prix abordable est sa plus grande vertu, mais la Twingo électrique se conduit aussi très bien: elle est à la fois dynamique et économique (voiture légère). Elle ne rechigne pas à avaler les kilomètres sur autoroute. Prix de départ: 23.250 euros.

Renault Twingo E-Tech électrique

Dacia Spring électrique. La Spring est une vraie Dacia. En clair, elle présente un excellent rapport qualité-prix. C’est donc la voiture électrique la moins chère du marché. Elle est parfaite comme deuxième voiture de la famille, mais aussi pour les petits trajets des employés. En théorie, elle peut parcourir un peu plus de 200 kilomètres et en pratique, elle le fait sans effort. Il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’une sprinteuse, car tout est réglé pour une efficacité optimale. Dacia lancera d’ailleurs cette année une version un peu plus puissante. Prix de départ: 20.990 euros.

Dacia Spring
Dacia Spring: notre favorite dans sa catégorie. © National

Mini électrique. Elle reste une icône, bien sûr. Une légende sur roues. Et se conduit comme toutes les Mini: direction très serrée. Populaire pour les juniors dans le monde des flottes business. L’autonomie, limitée à 240 kilomètres, pourrait être meilleure. Prix de départ: 36.500 euros

Mini électrique

Les compactes: l’avantage de la polyvalence

Ces voitures électriques sont plus chères que leurs homologues à moteur à combustion, mais le prix reste raisonnable. Vous disposez déjà d’un peu plus d’espace, et comme la batterie n’a pas besoin d’être énorme pour offrir une certaine autonomie, elles sont encore assez légères pour offrir une sensation de conduite fine et parfois même tranchante.

MG4 électrique. MG, connue pour ses délicieuses voitures de sport vintage, est désormais entre les mains des Chinois. Et fabrique des choses très différentes. Une mission: casser les prix. Bien sûr, l’intérieur est rempli de plastique rigide. Et cette voiture n’a pas beaucoup de charisme. Mais on en a pour son argent quand on sait que l’on dispose d’une autonomie (théorique) de 450 kilomètres. Parfait pour les trajets quotidiens, même s’ils totalisent quelques centaines de kilomètres. Prix de départ: 30.785 euros

MG4

Peugeot e-208. Une des voitures électriques les plus vendues en Europe. Autonomie correcte (355 km en théorie, au moins 300 km en pratique). Elle se dirige bien et parvient à masquer son poids plus élevé que les versions essence et diesel. Modèle esthétiquement réussi également. Si vous préférez la hauteur, il y a l’e-2008, la version SUV de ce best-seller. Le prix d’entrée est alors de 42.365 euros. A noter que l’Opel Corsa-e est génétiquement similaire, mais ses réglages sont légèrement différents (suspension plus ferme), son allure est un peu plus austère et elle est aussi légèrement moins chère. Prix de départ: 37.088 euros

Peugeot e-208
Peugeot e-208: notre favorite dans sa catégorie. © National

Cupra Born. Cupra est la nouvelle marque du groupe VW, issue de la branche sportive de Seat en 2018. En cinq ans, elle a réussi à se construire une identité claire. La mission de la maison: évoluer vers une gamme entièrement électrique. Le premier véhicule de ce type est cette Born. Elle a les mêmes gènes que la Volkswagen ID-3, mais elle est mieux équipée et se comporte de manière plus sportive. En fait, c’est l’une des voitures électriques les plus agréables à conduire. La batterie de 77 kWh permet en théorie de parcourir 500 kilomètres. Bon à savoir: la deuxième génération de la Born sera bientôt disponible. Prix de départ: 47.526 euros

Cupra Born

Jeep Avenger. La première électrique de la marque américaine. Désignée “Car of the Year” par un jury international en début d’année. Conduite très maniable grâce à un poids total qui reste dans les limites, mais trop de plastique rigide à notre goût dans l’habitacle. Prix de départ: 39.500 euros

Jeep Avenger

Egalement dans cette catégorie: Smart #1, Renault Zoe.

Les berlines: en passe de faire leur come-back

La berline est le type de voiture qui est quasiment tombé dans l’oubli au cours des 15 dernières années. Ou plutôt, elle tombée dans l’ombre du tout puissant SUV. Mais voilà qu’à l’ère de l’électricité, elle nous revient, la voiture pas si haute que ça, avec quatre portes et un coffre classique. Normal: une berline est par définition plus aérodynamique et donc plus économe en carburant qu’un SUV. Et à l’heure de l’électricité, c’est l’autonomie qui compte. Ci-dessous, nous considérons également certains modèles avec hayon comme des berlines parce qu’ils sont plus bas que les SUV classiques.

Hyundai Ioniq 6. Esthétiquement atypique dans la gamme du constructeur coréen. Ligne très réussie. La carrure basse typique d’une berline lui permet de se distinguer d’emblée par un comportement très fin. La direction est assez vive et, surtout, elle reste très stable sur la route grâce à son centre de gravité bas, même lorsque les routes deviennent un peu sinueuses. L’espace aux jambes est généreux à l’arrière. Dommage que les nombreux systèmes d’assistance électronique soient trop intrusifs (bips incessants). Avec la batterie la plus puissante, l’autonomie dépasse les 400 kilomètres. Prix d’entrée: 50.499 euros

Hyundai Ioniq 6: notre favorite dans sa catégorie. © Hyundai ioniq 6

Renault Mégane E-Tech Electrique. Nous la classons parmi les berlines, bien qu’elle fasse en fait partie des nouveaux crossovers. Elle est aussi basse que possible pour des raisons aérodynamiques et juste assez haute pour laisser entrevoir la silhouette SUV tant appréciée. Bien que la version haut de gamme dispose de 220 chevaux et d’une accélération vive (0-100 en 7,4 secondes), ce modèle français aspire avant tout au confort. Avec succès: une voiture très agréable, même pour les longues distances. Prix de départ: 42.350 euros

Renault Mégane E-Tech

Mercedes EQE. Le frère électrique de la toute puissante Classe E. Conduite princière grâce à sa suspension pneumatique. Elle est assez grande (4,95 m) mais se révèle étonnamment économique grâce à une excellente aérodynamie. Lors d’un récent essai, nous sommes restés sous la barre des 20 kWh, ce qui est remarquable. La batterie de 90 kWh permet de parcourir 540 à 640 kilomètres. Elle a un autre grand frère: l’EQS, le pendant électrique de la Classe S. Prix de départ: 70.180 euros

Mercedes EQE

BMW i7. La première version tout électrique de la Série 7, limousine et fleuron de la marque. La conduire, c’est goûter à une voiture impressionnante de confort et de dynamisme. Le système d’info-divertissement, avec un écran géant à l’arrière, n’a rien à envier aux autres. Mais si l’on prend de la vitesse sur l’autoroute, l’autonomie théorique de 600 kilomètres est une chimère. A notre goût, un peu trop kitsch dans le design et l’aménagement intérieur. Rappelons que le marché chinois est très important pour BMW. Prix de départ: 137.900 euros

BMW i7
BMW i7 © DANIEL KRAUS

NIO ET7. Nouveau venu chinois sur le marché européen, ce constructeur veut être compétitif dans la classe premium avec cette limousine aussi grande que l’EQS de Mercedes. Elle est équipée d’une batterie interchangeable de 75 ou 100 kWh. Particulièrement confortable. Mais l’assistant vocal personnifié par une boule danse parfois soudainement sur le tableau de bord numérique… Proposée ici avec une formule de location. Prix de départ: Environ 1.300 euros par mois

NIO ET7

Egalement dans cette catégorie: BMW i4, Tesla Model 3, Tesla Model S Dual-motor, Audi tron GT Quattro, Porsche Taycan, Polestar 2.s

Crossovers et SUV

Techniquement, la hauteur n’est pas immédiatement le choix le plus logique pour une voiture électrique – qui doit être aussi aérodynamique que possible pour être efficace. Sauf que le SUV n’a jamais été aussi populaire. Les consommateurs n’en ont jamais assez. Par conséquent, les SUV sont largement majoritaires sur le marché des nouveaux véhicules électriques.

Audi Q4 e-tron. Populaire au sein des flottes d’entreprises. Génétiquement identique au VW ID. 4 ou au Skoda Enyaq iV, moins chers. Finition de niveau Audi, sensation de conduite très stable mais suspension un peu trop dure. Il existe également une version plus proche du coupé, le Sportback, qui est bien sûr plus cher. Prix de départ: 58.120 euros

Audi Q4 e-tron
Audi Q4 e-tron © National

BMW iX1 xDrive. Un autre succès sur le marché du leasing. Plaisir de conduire garanti et autonomie théorique de plus de 400 kilomètres. Dans la plus pure tradition de ses modèles essence et diesel, BMW parvient à rester sobre, à condition d’adopter une conduite raisonnable. Prix de départ: 57.950 euros

BMW iX1 xDrive

BYD Atto 3. Build Your Dreams, BYD en abrégé, est un acteur important du marché chinois depuis des années. Et il débarque maintenant dans nos contrées. L’un de ses trois modèles est cette Atto 3, qui est pour nous la bonne surprise de 2022. Un design réussi, un intérieur un peu kitsch dans certains détails, mais seulement doté de matériaux de qualité. Prix de départ: 46.740 euros

BYD Atto 3
BYD Atto 3: notre favori dans sa catégorie. © National

Mercedes EQA. N’hésitez pas à l’appeler la version électrique du GLA. Malgré son prix élevé, ce véhicule est un succès sur le marché des flottes business. La conduite est très agréable, avec un bon mélange de confort et de dynamisme. Si vous voulez un design plus anguleux, il y a l’EQB, un peu plus chère. Au-dessus, il y a l’EQC, lancée il y a quelques années comme la première Mercedes entièrement électrique. Prix de départ: 58.443 euros

Mercedes EQA

Nissan Ariya. Deuxième Nissan intégrale après la pionnière Leaf. L’intérieur est très futuriste. Autonomie théorique de 360 ou 500 kilomètres, selon la batterie. Les suspensions deviennent un peu cahoteuses dès que le revêtement de la route ne ressemble plus à un billard. Prix de départ: 50.100 euros

Nissan Ariya

VW ID. 4. Tout à fait à la hauteur. Beaucoup d’espace intérieur. Choix de quatre niveaux de puissance. A notre avis, son poids est un peu trop important. L’Enyaq iV de Skoda est son jumeau. Si vous voulez un véhicule un peu plus chic, plus spacieux et plus luxueux, optez pour le Volkswagen ID. 5, plus cher. Prix de départ: 46.260 euros

VW ID4

Volvo XC40 Recharge. La première voiture électrique de la maison est un succès dans le monde des voitures de société. Son poids élevé se ressent dans le comportement routier, mais le confort est excellent. Avec une conduite un peu contrôlée, vous atteindrez les 400 kilomètres. La Volvo C40 est la version coupé de cette XC40. Prix de départ: 50.650 euros

Volvo XC40 Recharge
Volvo XC40 Recharge © National

Egalement dans cette catégorie: BMW iX xDrive, Kia e-Niro, Tesla Model Y et X, Audi e-Tron (Q8), Hyundai Ioniq 5, BMW iX3, BYD Tang, DS3 E-Tense, Ford Mustang Mach-E, Kia EV6, Mazda MX-30, Opel Mokka-e, Citroën Ë-C4 et Ë-C4 X, MG ZS EV, MG Marvel R, SsangYong Korando e-Motion, Toyota bZ4x, Subaru Solterra, Polestar 3, Mercedes EQS et EQE SUV, Volvo EX90, Nissan Leaf, BYD Han, Lexus UX 300e.

Break, l’oiseau rare

Le break a été supplanté par l’essor du SUV. Et même à l’ère électrique, ce type de carrosserie est très peu répandu. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en a qu’un seul. Même s’l n’existe qu’une seule “camionnette VW” dans l’histoire de l’automobile: une icône qui roule désormais aussi à l’électricité (lire en pages suivantes).

MG 5 électrique. Personnellement, nous trouvons dommage qu’il y ait si peu de breaks aujourd’hui, car ils sont imbattables en termes de praticité. Le solitaire dans ce paysage est cette MG, avec son coffre de près de 1.400 litres. En effet, un bon vieux break sobrement fini, mais correct. Moteur de 115 ou de 130 ch, avec respectivement 320 et 400 kilomètres d’autonomie. Prix de départ: 34.585 euros

MG5 Electric
MG5 Electric: notre favori dans sa catégorie. © Shutterstock
Retrouvez l’ensemble des articles de notre dossier voitures électriques

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content