Mauritanie: la grève à la mine d’or de Tasiast n’affecte pas la production

(Belga) La grève des employés de la mine d’or de Tasiast (400 km au nord-est de Nouakchott), la troisième plus importante au monde, n’affectait pas la production, qui était « maintenue à son niveau planifié » vendredi, a affirmé à l’AFP la compagnie qui l’exploite.

Jeudi, un responsable syndical des travailleurs de la mine, Ahmed Ould Haki, avait indiqué à l’AFP que les travailleurs avaient déclenché pour une durée illimitée une grève motivée par des revendications sur les salaires et la couverture médicale, en précisant que la production était à l’arrêt. « Malgré cette action de grève, que la direction regrette fortement, les activités de traitement sont toujours en cours notamment au niveau de l’usine » de la mine « et la production est maintenue à son niveau planifié », a déclaré à l’AFP Alpha Seydi Ba, responsable de la communication de Tasiast Mauritanie Limited S.A., filiale de la compagnie canadienne Kinross. Selon lui, les représentants syndicaux des travailleurs avaient présenté à la direction une plate-forme revendicative en six points, dont cinq ont « fait l’objet d’accord ». Le sixième point porte « sur le paiement de bonus », que la direction « a déjà payé » aux employés. « Les délégués de personnel réclament un paiement indu au regard de la réglementation mauritanienne », a-t-il ajouté, en précisant toutefois que les dirigeants demeuraient ouverts « à la reprise des négociations ». La dernière grève des travailleurs de cette mine remonte à juin 2012 et avait été déclenchée pour obtenir la satisfaction de revendications salariales notamment. La mine d’or de Tasiast est présentée comme la troisième au monde par Tasiast-Mauritanie, filiale à 100% de Kinross. La compagnie a débuté ses opérations commerciales en 2008. Kinross a acquis 100% des parts de la mine d’or de Tasiast en septembre 2010, d’après la même source. (Belga)

Partner Content