Trading haute fréquence: Virtu et Euronext écopent d’une amende de 5 millions

© REUTERS

La Commission des sanctions du gendarme boursier français, qui s’attaquait pour la première fois au « trading à haute fréquence », a infligé une lourde amende de 5 millions d’euros à la fois à l’américain Virtu et à l’opérateur boursier Euronext, selon une décision publiée mardi.

La Commission, seule habilitée à prononcer des sanctions, a été plus sévère pour Euronext que les réquisitions du Collège de l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui avait demandé une amende de 4 millions d’euros.

Le « trading à haute fréquence » (HFT) utilise ordinateurs surpuissants et calculs algorithmiques pour passer une multitude d’ordres sur les marchés en un temps record et prendre de vitesse tous les autres acteurs.

Partner Content