La Fed donne raison à Piketty

09/09/14 à 10:44 - Mise à jour à 10:55

Source: Trends-Tendances

Thomas Piketty avait bouleversé l'Amérique avec son Capital au XXIe siècle, allant à l'encontre des idées reçues "made in USA" comme quoi le talent et le mérite sont récompensés et que les empires financiers se construisent à force de travail et de sueur.

La Fed donne raison à Piketty

© Trends-Tendances

A l'époque, le Wall Street Journal s'est fendu d'une critique au vitriol du Capital au XXIe siècle. Même son de cloche auprès de la National Review qui n'hésite pas à qualifier la thèse de Piketty de "nouveau marxisme". Le très britannique Financial Times avait lui aussi critiqué ce livre relevant des erreurs de calcul qui auraient, selon le quotidien, faussé les conclusions apportées par l'économiste français.

Et bien il n'en est rien! Le site Challenges rapporte que la Fed a donné raison à Thomas Piketty: les riches deviennent de plus en plus riches au pays de l'Oncle Sam tandis que le revenu des classes moyennes diminue...

http://referentiel.nouvelobs.com/file/8918204.jpg

Entre 2007 et 2010, la part des revenus perçus par les 3% des Américains les plus riches est tombée de 31,4% à 27,7%, mais remonte à 30,5% trois ans plus tard.

La tendance est inverse pour 90% des Américains, souligne Challenges, les moins riches dont la part des revenus est tombée à 52,7% en 2013.

Par ailleurs, la part des richesses détenues par les 3% des Américains ne cesse quant à elle de grimper passant de 51,8% en 2007 à 54,4% en 2013.

A l'inverse, les 90% des Américains détiennent non seulement moins de richesses, mais ont, de surcroît, vu leur part diminuer. En 1989, ils possédaient 33,2% des richesses du pays. En 2013, ils n'en détiennent plus que 24,7%.

En savoir plus sur:

Nos partenaires