Croissance plus forte que prévu pour la Belgique

15/06/11 à 17:05 - Mise à jour à 17:05

Source: Trends-Tendances

Luc Coene, gouverneur de la BNB, peut sourire : l'économie belge devrait connaître une croissance encore plus soutenue que prévu cette année et la prochaine.

Croissance plus forte que prévu pour la Belgique

© Belga

L'économie belge devrait connaître une croissance encore plus soutenue que prévu, de 2,6 % en 2011 et de 2,2 % en 2012, soit des taux de progression supérieurs à ceux de la zone euro, selon les projections économiques du printemps 2011 publiées mercredi par la Banque nationale de Belgique. Les prévisions pour la zone euro tablent en effet sur une croissance de 1,9 % (entre 1,5 % et 2,3%) pour 2011 et 1,7 % (entre 0,6 % et 2,8 %) pour 2012.

Par comparaison, en 2010, l'économie belge avait enregistré une croissance de 2,1 %.

Après être sortie de la crise dans le sillage de la locomotive allemande et dans un contexte de croissance mondiale, l'économie belge devrait tirer profit, dans un second temps, d'une bonne tenue de la demande intérieure. "En 2011 et 2012, la continuité de la reprise se déplace davantage sur la demande intérieure ce qui montre que la croissance atteint une certaine maturité", a commenté Luc Coene, gouverneur de la BNB, au cours d'une conférence de presse.

S'agissant du marché du travail, la BNB table sur la création, en termes nets, de quelque 77.000 emplois additionnels entre la fin de 2010 et la fin de 2012. Le chômage poursuivrait parallèlement sa décrue pour s'établir à 7,3 % en moyenne en 2012.

"Les perspectives pour la Belgique sont relativement positives à court terme mais il existe pas mal de facteurs d'incertitudes sur lesquels il faut compter", a résumé Luc Coene, tout en pointant les risques "non négligeables" que représentent notamment le déficit public ou encore l'inflation particulièrement élevée dans notre pays et les risques de spirale de hausse des prix qu'elle contient.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires