Commerce électronique et internet mobile, la Belgique est à la traîne

10/09/14 à 16:28 - Mise à jour à 16:28

La Belgique enregistre de bonnes performances dans les technologies de l'information et de la communication (TIC) mais des progrès peuvent encore être accomplis dans certains domaines, comme le commerce électronique ou l'internet mobile, ressort-il de l'édition 2014 du Baromètre de la société de l'information réalisé par le SPF Economie. Notre pays a déjà atteint sept des 10 objectifs de l'Agenda numérique pour l'Europe fixés à l'horizon 2015.

Commerce électronique et internet mobile, la Belgique est à la traîne

© istock

Le commerce électronique a poursuivi sa progression en 2013, avec 48% des consommateurs belges qui ont fait des achats sur internet (45% en 2012). Les principales catégories de biens ou services achetés en ligne sont l'habillement, les articles de sport, les voyages et la culture. Le baromètre constate que les acheteurs belges en ligne commandent "très majoritairement" auprès de vendeurs établis en Belgique.

Mais 13,5% du chiffre d'affaires des entreprises belges provient du commerce électronique, ce qui place la Belgique légèrement en deçà de la moyenne de l'Union européenne (UE, 14%). De plus, à peine 21% des entreprises belges effectuent des achats via les réseaux informatiques (sites WEB ou EDI) contre 37% au niveau de l'UE.

En matière d'infrastructures, notre pays affiche un taux de couverture en haut débit de base quasi total (99,9% fin 2013) et de 98% de la population pour le haut débit d'au moins 30 Mbps (2e taux de couverture le plus élevé dans l'UE). Le taux de pénétration de l'internet fixe rapide (au moins 30 Mbps) en Belgique est le plus élevé dans l'UE, avec près de 23 abonnements pour 100 habitants. Mais avec près de 46 abonnements internet mobile à haut débit pour 100 habitants en janvier 2014 (contre près de 33 en janvier 2013), et malgré une progression de 40% en un an, le taux de pénétration de ce mode de connexion reste nettement inférieur à la moyenne de l'UE (62 abonnements pour 100 habitants).

Sur les 34 pays de l'OCDE, la Belgique est en 10e position pour le taux de pénétration de l'internet fixe à large bande et en 28e position pour l'internet mobile à large bande. Par ailleurs, 80% des ménages belges disposent d'une connexion internet et 82% sont équipés à leur domicile d'au moins un ordinateur.

Ce dernier reste l'appareil de prédilection pour se connecter à internet mais les appareils mobiles connectés sont en forte hausse sur un an: +15,1 points de pourcentage pour les tablettes et +13,4 points de pourcentage pour les téléphones mobiles. Selon le baromètre, l'e-banking et la communication sur les réseaux sociaux sont les principales activités pratiquées par les Belges sur internet.

Après avoir reculé tous les ans depuis 2011, la fracture numérique se stabilise à 15% depuis deux ans (pourcentage de Belges de 16 à 74 ans qui n'ont jamais utilisé internet). On note toutefois que 53% des Belges disposent de compétences numériques moyennes à élevées, ce qui est supérieur à la moyenne de l'UE (47%).

Enfin, le baromètre nous apprend qu'en 2013, 50% des Belges ont utilisé internet pour leurs contacts avec les pouvoirs publics, ce qui, là aussi, est plus élevé que la moyenne de l'UE (41%).

En 2013, le secteur des TIC en Belgique se composait de 36.057 entreprises (+3,4% en un an) dont 98,5% sont des entreprises de services. Le chiffre d'affaires du secteur dépasse les 39 milliards d'euros.

(Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires