La qualité de l'emploi a légèrement décliné en Europe pendant la crise

05/04/13 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Trends-Tendances

(Belga) La qualité de l'emploi a légèrement décliné en Europe entre 2005 et 2010, dans un contexte global de crise et de hausse du chômage, indique une étude du Centre d'études de l'emploi (CEE) rendue publique vendredi.

La Belgique figure, avec la Pologne, la République tchèque et le Danemark, parmi les pays ayant connu une amélioration de la qualité de l'emploi au cours de cette période. La France, et plus particulièrement l'Irlande, ont, elles, observé une dégradation, indique l'étude. La mesure de la qualité de l'emploi se fonde sur six indices: les salaires, les formes d'emploi atypiques involontaires (emploi temporaire ou à temps partiel), le temps de travail et l'équilibre entre vie professionnelle et vie familiale, les conditions de travail et la sécurité de l'emploi, les compétences et l'évolution de carrière, et enfin la représentation des intérêts collectifs (taux de syndicalisation, négociations collectives), explique le CEE. "Rares sont les pays à présenter une amélioration ou une dégradation marquée dans plus d'un sous-indice", relèvent les auteurs. La Belgique constitue une de ces exceptions puisqu'elle a connu une nette amélioration, tant de l'indice emploi atypique involontaire que de l'indice compétences et développement de carrière. La Belgique, qui a subi "les effets négatifs de la crise à un niveau inférieur à la moyenne", présentait, en 2010, un index de la qualité de l'emploi proche de celui de la Finlande. Seul le Danemark fait mieux à l'échelle européenne. C'est en Irlande que l'évolution de la qualité globale de l'emploi est la plus négative. Les indices emploi atypique et conditions de travail y ont connu "une forte dégradation", mais l'indice salaire a connu une progression. La France, au deuxième rang européen pour le déclin de la qualité de l'emploi, "présente une nette dégradation" dans trois domaines: équilibre vie privée-vie professionnelle, conditions de travail et évolution de carrière, indique le CEE. (MUA)

Nos partenaires