Trends Numerik

Start-up: avec ou sans cravate ?

11/03/15 à 15:30 - Mise à jour à 16:32

Jeans, baskets, t-shirt. L'attirail habituel de Mark Zuckerberg semble avoir été érigé au rang de costume officiel des fondateurs de start-up, qui ne supportent plus la cravate.

Start-up: avec ou sans cravate ?

/ © DR

Le dossier de Trends-Tendances consacré à l'écosystème belge des start-up et à ces jeunes entrepreneurs qui cartonnent fait réagir. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont commenté le dossier et ont partagé à de très nombreuses reprises l'illustration de couverture rassemblant Pieterjan Bouten, co-fondateur Showpad, Fabien Pinckaers, fondateur d'Odoo et Jeremy Le Van, co-fondateur de Sunrise, l'application de calendrier récemment revendue à Microsoft pour un montant estimé à 100 millions de dollars.

/

/ © DR

Cette couverture était en soi un événement. Il faut le reconnaître : le fait d'épingler de jeunes trentenaires ambitieux en couverture de Trends-Tendances est plutôt rare, même si notre magazine accorde, depuis toujours, de l'attention aux start-up prometteuses.

Mais ce qui semble avoir également (voire surtout) attiré l'attention des internautes et des fondateurs de start-up belges... ce sont les costumes et les cravates des trois jeunes patrons qu'ils arborent en couverture de notre magazine !

" Etonnant de les voir habillés en costume cravate ", commente un proche de l'un des trois jeunes entrepreneurs. " Ce n'est pas vraiment l'esprit start-up " nous glisse également Xavier Damman (ex-Storify). Même Pieterjan Bouten de Showpad s'est montré surpris (et mécontent) de cette illustration... qui est en fait un montage photo réalisé par la rédaction de Trends-Tendances.

Sur le mur Facebook de Xavier Damman, les internautes n'ont pas manqué de plaisanter et de commenter ce montage : " A la rédaction de Trends, ils ont probablement une pièce pleine de cravates et de chaussures au cas où les gens oublient d'en amener pour une séance photo ", s'amuse un internaute. " Sans doute que cela fait plus sérieux pour le lectorat de Trends ", glisse un autre. " La cravate est le symbole de la bureaucratie, des investisseurs old school, des politiques qui sont totalement dépassés en Belgique ", s'insurge même un surfeur plus virulent pour qui " la cravate est la raison pour laquelle rien de bon ne se passe en Belgique. " Carrément !

Derrière ce que certains ont vu comme un sacrilège (une cravate, ça ne colle pas avec l'image d'un jeune patron de start-up !), l'idée de la rédaction de Trends-Tendances était surtout de jouer de manière décalée avec l'image véhiculée par certains sur les start-up. Les entrepreneurs technos ne sont pas tous des nerds sortis de The Big Bang Theory qui créent un produit informatique dans leur garage pour amuser une communauté de geeks.

Les entrepreneurs, particulièrement dans la techno, représentent l'économie de demain, une économie qui commence à valoir des millions, et qui sera peut-être un jour l'égal de l'économie d'aujourd'hui, celle des porteurs de cravates.

One more thing...

Mark Zuckerberg

Mark Zuckerberg © DR

Dick Costolo, CEO de Twitter.

Dick Costolo, CEO de Twitter. © DR

Nos partenaires