Trends Numerik

La start-up belge Seaters s'attaque au marché français et vise l'Euro 2016

09/04/15 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

L'entreprise spécialisée dans la vente de places vides, notamment dans les stades, intègre Le Tremplin, un incubateur parisien focalisé sur le sport-business.

La start-up belge Seaters s'attaque au marché français et vise l'Euro 2016

Seaters © DR

Seaters fait partie des 17 premiers projets sélectionnés par Le Tremplin, un incubateur de start-up créé par la Mairie de Paris. La jeune pousse a réalisé une véritable prouesse puisqu'elle s'est fait remarquer parmi les centaines de candidatures déposées. Seaters est la seule entreprise belge à intégrer ce tout nouvel outil de soutien aux entreprises innovantes !

Si la start-up créée en 2013 a choisi de se positionner sur le marché français via ce nouvel incubateur, ce n'est pas par hasard. Le Tremplin se focalise sur le secteur du sport-business. L'objectif de cette structure est de développer un écosystème de start-up spécialisées dans les technologies (big data, outils de géolocalisation, e-santé, etc.) et les services liés au sport au sens large, afin de soutenir les candidatures parisiennes à de grands événements comme les Jeux Olympiques. Le Tremplin doit aussi servir de laboratoire pour la préparation de l'Euro 2016 de football organisé en France. Cet événement de grande envergure serait une formidable vitrine pour la start-up belge, qui a entamé des discussions avec l'UEFA à ce sujet.

L'Olympique de Lyon: une première référence française

Seaters, dont nous vous parlions dans notre dossier consacré à ces start-up belges qui valent des millions, vend des places vides dans les salles de spectacle et les stades. Elle a déjà levé 4 millions de dollars en 2014 et s'attaque à des gros marchés étrangers : la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. Il faut désormais y ajouter la France, où Seaters n'est pas là pour faire de la figuration : "Nous sommes dans la dernière ligne droite pour signer avec l'Olympique de Lyon et les Francofolies de La Rochelle", nous révèle depuis New York Jean-Sébastien Gosuin, co-fondateur et CEO de Seaters.

L'ambitieux chef d'entreprise ne compte pas s'arrêter en si bon chemin, puisque le site est en cours de traduction en langue espagnole, suite à l'intérêt insistant de grands clubs de football de la Liga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires