Trends Numerik

L'Europe prépare (doucement) ses futurs géants technologiques

06/01/15 à 12:42 - Mise à jour à 12:46

Les levées de fonds ont connu, en 2014, une nette accélération et leurs montants ont enregistré une vraie augmentation. Tant aux Etats-Unis qu'en Europe. Cela témoigne d'un réel bouillonnement de starts-ups et de technologies sur le Vieux-Continent... Sera-ce suffisant ?

L'Europe prépare (doucement) ses futurs géants technologiques

Les fondateurs de Prezi. © DR

210 millions de dollars pour la nouvelle star américaine de l'économie partagée, Instacart. 500 millions supplémentaires pour Snapchat, spécialiste des messages éphémères... Les levées de fonds continuent d'animer l'univers technologique américain. Et les valorisations étonnantes de certaines start-ups dépassent parfois l'entendement.

Vousavez l'impression que les grosses levées de fonds se multiplient ? Vous avez raison. A en croire un tableau récemment publié par le Wall Street Journalsur les 10 plus grosses levées de fonds high-tech de l'histoire... quatre ont eu lieu en 2014. Soit 40% des plus grosses levées de fonds technologiques en une seule année. On y trouve Uber, Airbnb, Snapchat et Magic Leap.

/

/ © Wall Street Journal et Dow Jones VentureSource

Mais si tous les yeux se tournent naturellement vers les Etats-Unis et la Silicon Valley, les exemples viennent d'un peu partout dans le monde. Même sur notre marché belgo-belges, nous avons déjà eu l'occasion de pointer, dans ce blog Numerik, quelques levées de fonds intéressantes (en Belgique ou réalisées par des entrepreneurs belges à l'étranger): Pawshake, Showpad, N1ght.com, Virtuix.

Au niveau européen, la tendance à la hausse des levées de fonds s'est rapidement fait sentir également. Selon les données de Dow Jones VentureSource publiées durant l'été, les start-ups auraient levé pas moins de 2,1 milliards d'euros auprès des venture capitalists au seul deuxième trimestre 2014. Soit le montant le plus élevé depuis ... 2001 ! Et certains, comme le magazine Forbes, vont même jusqu'à prédire que les prochains mastodontes technologiques viendront ... d'Europe. Non seulement en raison de l'évolution des levées de fonds mais aussi grâce au développement des incubateurs en Europe et aux compétences technologiques et stratégiques développées par les entrepreneurs numériques européens pour faire face aux concurrents venus du Pays de l'Oncle Sam.

Un vent d'optimisme qui pousserait à croire que des entreprises comme Prezi, Spotify, Deezer, Shazam et d'autres pourraient définitivement se faire une place dans la cour des (très) grands. Ou bien l'une des 20 start-ups qui ont réalisé les plus grosses levées de fonds européennes et que nos confrères de Tech.eu (Robin Wauters) ont compilées ici ?

Reste un bémol quand même : la très nette domination des Américains sur l'univers numérique. N'oublions pas un chiffre évoqué en septembre 2014 par Olivier Sichel, directeur de Leguide.com et co-fondateur de l'Open Internet Project, selon lequel... "les Etats-Unis représentaient près de 83% de la capitalisation boursière des entreprises du numérique...contre 2% pour l'Europe."

Nos partenaires