Amazon travaillerait dans le secret au développement de robots pour la maison

23/04/18 à 18:20 - Mise à jour à 18:20

Source: Belga

Le groupe de commerce en ligne Amazon travaillerait dans le secret au développement de robots qui pourraient être mis en service dans les maisons, à en croire lundi l'agence de presse financière Bloomberg. Ces robots pourraient, "comme des voitures autonomes", se déplacer de façon autonome de pièce en pièce.

Amazon travaillerait dans le secret au développement de robots pour la maison

© Robert Scoble

D'après les sources citées par Bloomberg, Amazon a développé des caméras et des logiciels de reconnaissance d'images. On ignore cependant de quelle technologie il est concrètement question et quelles tâches les robots seront capables d'effectuer. L'une des possibilités pourrait être de faire de ces machines une sorte d'Alexa mobile, du nom de l'assistant virtuel d'Amazon, que les utilisateurs placeraient dans leur maison là où ils ne disposent pas d'enceinte intelligente Echo.

Dans le cadre de ce projet, baptisé 'Vesta' comme la déesse romaine du foyer, de la maison et de la famille, le géant américain du commerce en ligne aurait engagé des ingénieurs spécialisés. De très nombreuses offres d'emplois liées au projet, notamment pour des développeurs de logiciels en robotique, ont en outre été publiées sur la page consacrée à l'emploi du site internet d'Amazon.

Selon des sources proches du dossier, l'entreprise voudrait effectuer des tests dans les habitations de certains de ses travailleurs d'ici à la fin de l'année et lancer ses robots sur le marché déjà en 2019. Le timing pourrait cependant encore être ajusté.

Un porte-parole d'Amazon a indiqué ne pas vouloir faire de commentaires sur "des rumeurs et de la spéculation", ajoute encore Bloomberg.

L'idée de confier à des robots des tâches ménagères est analysée depuis des décennies. Le créateur d'Atari Nolan Bushnell avait ainsi présenté en 1983 le Topo Robot, qui pouvait être dirigé via un ordinateur Apple II. La machine, à la forme d'un bonhomme de neige, ne pouvait toutefois pas faire beaucoup plus que se déplacer en rond et ne s'était pas bien vendue.

Des tentatives chinoises, japonaises ou américaines de développer de tels appareils utiles aux particuliers ne se sont pas non plus avérées être de grands succès.

A contrario, le Roomba d'iRobot, qui ne peut qu'aspirer, est l'exemple le plus réussi de son genre: plus de 20 millions d'unités se sont vendues depuis 2002.

Des entreprises japonaises travaillent par ailleurs beaucoup sur le développement de robots pouvant assister les personnes âgées.

D'après le bureau d'études de marché Research and Markets, le marché des robots grand public vaudra 15 milliards de dollars (12 milliards d'euros) d'ici 2023, contre 5,4 milliards de dollars (4,4 milliards d'euros) en 2018.

En savoir plus sur:

Nos partenaires