Ventes en baisse de 4,3% au premier trimestre pour Carrefour

15/04/16 à 12:27 - Mise à jour à 12:30

Source: Belga

Le numéro un français de la distribution Carrefour, présent notamment en Belgique, a vu ses ventes diminuer de 4,3% au premier trimestre, pénalisé par les changes et un repli en France sous l'effet de la baisse du prix de l'essence, tandis que l'Europe poursuit sa croissance.

Ventes en baisse de 4,3% au premier trimestre pour Carrefour

© BELGA

Sur les trois premiers mois de 2016, le chiffre d'affaires s'établit à 20,05 milliards d'euros, très légèrement supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur 20 milliards d'euros. Hors effets liés aux changes et à l'essence, la performance du distributeur ressort en progression de 3,8%.

Le directeur financier de Carrefour, Pierre-Jean Sivignon, a estimé que le groupe avait réalisé "un très bon début d'année" qui "confirme sa "solide dynamique organique".

Il a jugé "raisonnable" le consensus d'Ebit (bénéfice avant impôts et frais financiers) annuel attendu par les analystes, situé à 2,5 milliards d'euros, même "s'il faudra tenir compte de l'extrême volatilité des monnaies".

Sur le premier trimestre, l'effet des changes a pesé négativement sur l'activité du groupe à hauteur de 6,9% (dont 34% d'effet négatif en l'Amérique latine), tandis que l'essence a pénalisé les performances à hauteur de 1,2%, précise Carrefour.

La France, marché historique du groupe, souffre particulièrement de ce dernier élément, avec un chiffre d'affaires publié en recul de 1,8%, à 9,33 milliards d'euros, mais qui redevient légèrement positif (+0,1%) hors essence.

L'international (56% des ventes) se replie de 6,4% sous l'effet des changes, à 10,71 milliards d'euros, mais progresse de 6,4% en organique.

L'Amérique latine (Brésil + Argentine) voit ses ventes reculer de 15,2% en publié, à 3,45 milliards d'euros, mais repasse largement dans le vert (+17,1%) une fois retraité des changes.

L'Europe, redevenue depuis plusieurs trimestres un moteur pour le groupe, poursuit sa dynamique, progressant de 0,9% (+2,5% hors changes), à 5,19 milliards d'euros, avec "chacun des pays qui apparaît en croissance en comparable", a précisé M. Sivignon.

En Belgique, Carrefour a notamment connu une hausse de 1,2% en comparable par rapport à la même période l'an passé.

Enfin, l'Asie, en baisse de 7,2% (-5,2% hors changes), à 2,07 milliards d'euros, reste toujours pénalisée par les difficultés en Chine (-10,8%) même si "la tendance des ventes s'améliore par rapport au quatrième trimestre 2015", comme le souligne le directeur financier. Taïwan enregistre, lui, son 5e trimestre consécutif de croissance, a-t-il ajouté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires