Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a reculé de 42,47 points à 13.944,05 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 3,35 points à 3.165,13 points. L'indice élargi Standard and Poor's 500 a abandonné 0,18% (-2,73 points) à 1.509,39 points. Les nouvelles inscriptions au chômage ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés par le département du Travail, mais moins qu'attendu par les analystes. La productivité des entreprises a de son côté enregistré au dernier trimestre 2012 son plus fort recul depuis près de deux ans, baissant de 2,0% en rythme annualisé par rapport au troisième trimestre, où elle avait bondi de 3,2%. Et le crédit à la consommation a continué à augmenter aux Etats-Unis en décembre mais à un rythme légèrement moins soutenu qu'au mois précédent, selon la banque centrale américaine (Fed). Les investisseurs ont par ailleurs accueilli sans surprise "les décisions, attendues, de la Banque d'Angleterre (BoE) et de la Banque centrale européenne (BCE) de maintenir leurs taux directeurs inchangés", ont souligné les experts de Charles Schwab. Le marché obligataire s'est affiché à la hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,951% contre 1,968% mercredi soir et celui à 30 ans à 3,163% contre 3,181%. (CHN)

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a reculé de 42,47 points à 13.944,05 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 3,35 points à 3.165,13 points. L'indice élargi Standard and Poor's 500 a abandonné 0,18% (-2,73 points) à 1.509,39 points. Les nouvelles inscriptions au chômage ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés par le département du Travail, mais moins qu'attendu par les analystes. La productivité des entreprises a de son côté enregistré au dernier trimestre 2012 son plus fort recul depuis près de deux ans, baissant de 2,0% en rythme annualisé par rapport au troisième trimestre, où elle avait bondi de 3,2%. Et le crédit à la consommation a continué à augmenter aux Etats-Unis en décembre mais à un rythme légèrement moins soutenu qu'au mois précédent, selon la banque centrale américaine (Fed). Les investisseurs ont par ailleurs accueilli sans surprise "les décisions, attendues, de la Banque d'Angleterre (BoE) et de la Banque centrale européenne (BCE) de maintenir leurs taux directeurs inchangés", ont souligné les experts de Charles Schwab. Le marché obligataire s'est affiché à la hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,951% contre 1,968% mercredi soir et celui à 30 ans à 3,163% contre 3,181%. (CHN)