Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 27,48 points, à 16.808,49 points, et le Nasdaq de 16,13 points, à 4.337,23 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 a avancé de 0,22% ou 4,21 points, à 1.941,99 points. "Le marché se stabilise après avoir chuté sur l'Irak et se met en attente avant la décision et les prévisions économiques de la Fed (...) même si on mise sur le statu quo", a relevé Art Hogan, de Wunderlich Securities. Le Comité de politique monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) doit publier mercredi un communiqué fixant son cap, à l'issue d'une réunion de deux jours qui a débuté mardi. Les opérateurs suivront en particulier tout commentaire laissant anticiper une remontée des taux d'intérêt américains, au cours d'une conférence de presse de la patronne de l'institution, Janet Yellen. Ils y seront d'autant plus attentifs que des signes d'accélération de l'inflation mardi, avec la hausse plus forte que prévu des prix à la consommation en mai aux Etats-Unis, contribuaient à faire craindre un resserrement anticipé de la politique de la Fed. (Belga)

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 27,48 points, à 16.808,49 points, et le Nasdaq de 16,13 points, à 4.337,23 points. L'indice élargi Standard & Poor's 500 a avancé de 0,22% ou 4,21 points, à 1.941,99 points. "Le marché se stabilise après avoir chuté sur l'Irak et se met en attente avant la décision et les prévisions économiques de la Fed (...) même si on mise sur le statu quo", a relevé Art Hogan, de Wunderlich Securities. Le Comité de politique monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) doit publier mercredi un communiqué fixant son cap, à l'issue d'une réunion de deux jours qui a débuté mardi. Les opérateurs suivront en particulier tout commentaire laissant anticiper une remontée des taux d'intérêt américains, au cours d'une conférence de presse de la patronne de l'institution, Janet Yellen. Ils y seront d'autant plus attentifs que des signes d'accélération de l'inflation mardi, avec la hausse plus forte que prévu des prix à la consommation en mai aux Etats-Unis, contribuaient à faire craindre un resserrement anticipé de la politique de la Fed. (Belga)