L'électricité verte (panneaux photovoltaïques, éoliens terrestre et offshore, etc.) a atteint 18,9% du mix énergétique belge, soit une hausse de 31%. Les conditions climatiques favorables, mais aussi la mise en service de ...

L'électricité verte (panneaux photovoltaïques, éoliens terrestre et offshore, etc.) a atteint 18,9% du mix énergétique belge, soit une hausse de 31%. Les conditions climatiques favorables, mais aussi la mise en service de deux parcs offshore (Seamade et Northwester 2) ont dopé la production renouvelable. Sans oublier une hausse de capacité: de 3,8 GW à 4,7 GW pour l'éolien global et de 3,9 à 4,8 GW pour le photovoltaïque. Signalons que d'ici à 2030, la capacité offshore devrait atteindre 4 GW pour 2,62 à l'heure actuelle. Le record absolu du renouvelable a été battu le 11 mai avec une production électrique de 5,8 GW, soit 3,2 en éolien et 2,6 en photovoltaïque. Pour le reste, le mix énergétique 2020 a été marqué par une hausse des centrales au gaz, responsables de 34,4% de la production totale (27,2% en 2019) et un fort recul du nucléaire de 48,8% à 39,1%. Une baisse imputable à des révisions planifiées et non planifiées selon Elia. Quant à la consommation totale de l'année, elle a baissé de 7% à 81 TWh. Un recul dû à la pandémie et à la bonne météo.