Les auteurs du rapport de Deloitte sur la mobilité n'y vont pas par quatre chemins. De tous les Européens (à l'exception des Britanniques), ce sont les Belges qui perdent le plus de temps dans le trafic, avec en moyenne une semaine de travail par an passée dans les embouteillages. Les embarras de circulation les plus importants s'observent dans le losange flamand (Anvers, Gand, Louvain, Bruxelles) et la dorsale wallonne (Charleroi, Namur, Liège). Malgré les problèmes de congestion, la voiture reste le moyen de transport préféré des Belges. Il ressort des derniers chiffres disponibles du SPF Mobilité et Transports que la voiture s'accapare 61% des trajets et 74% des kilomètres.
...