Nous vivons à une époque remplie d'incertitudes et nous devons même, en ce moment, faire face simultanément à plusieurs crises: une crise sanitaire, une crise économique et une crise de confiance. Selon l'Edelmans 2021 Trust Barometer, notre confiance dans les autorités, les ONG et les médias a continué de régresser au cours des douze derniers mois. C'est encore dans le monde de l'entreprise que nous avons le plus confiance. Dans 18 des 27 pays concernés par cette enquête, les personnes interrogées déclarent avoir davantage confiance dans les entreprises que dans leurs autorités publiques.

Le Covid-19 a par ailleurs réveillé nos peurs personnelles et collectives, essentiellement dans le registre de la perte d'emploi et du changement climatique. D'après les conclusions du Baromètre, ce sont les personnes qui sont les plus démunies en termes de ressources, d'argent et de niveau de formation qui, injustement, sont les plus touchées, qui courent les plus grands risques de maladie et qui doivent consentir le plus de sacrifices en raison de la pandémie. Alors que nos économies tentent tout doucement de se redresser, 56% des personnes interrogées craignent que les entreprises, sous l'impulsion de la pandémie, remplacent plus rapidement leurs effectifs humains par de l'IA et des robots.

Jamais le besoin de confiance n'aura été aussi crucial, en particulier à l'heure où le monde entier s'est lancé dans l'une des plus massives campagnes de vaccination de l'histoire de l'homme. Au moment où nous devons résoudre des problèmes de distribution en tous genres, notre confiance dans les institutions, dans l'information et dans les sciences, mais également dans des partenariats entre secteur public et secteur privé, est plus essentielle que jamais.

Dans le même temps, environ deux-tiers des personnes interrogées désirent que les CEO passent à l'action et prennent l'initiative dans des domaines où les pouvoirs publics déçoivent. Une large majorité des répondants s'attendent à ce que les CEO s'expriment sur des sujets sociétaux, s'emparent du concept de développement durable et privilégient une réflexion à long terme plutôt que les bénéfices à court terme. En alliant leadership et accompagnement technologique, nous sommes en mesure de réagir collectivement, d'oeuvrer au redressement d'après-pandémie et d'instaurer de la transparence dans notre lutte contre le changement climatique.

Informations fiables et révolution par la reconversion

A l'heure où les institutions, partout dans le monde, s'attèlent à distribuer les vaccins, il est crucial qu'aussi bien les dirigeants, responsables de la santé publique, que les collectivités soient en possession d'informations et de données leur permettant d'agir rapidement et de manière efficace. La technologie ne pourra être efficace que si elle est développée de manière responsable et jouit d'une confiance totale. Un paramètre utile en la matière est de procurer des informations à propos des vaccins Covid-19, de leur sécurité et de leur efficacité qui soient cohérentes, fiables et fidèles à la réalité.

Partout dans le monde, les entreprises ont implémenté de nouvelles technologies à un rythme accéléré afin de faire face aux défis de la pandémie. Elles ont non seulement innové pour apporter de l'aide aux clients et pour rester en contact avec eux, mais également afin de pouvoir garantir leur sécurité. Dans le contexte de la nouvelle économie, la propension des entreprises à s'adapter -- et leur capacité à déployer des solutions numériques -- constituera un facteur déterminant de réussite, voire même de survie à long terme.

La pandémie a également modifié notre manière de travailler. Certains emplois disparaissent mais de nouvelles fonctions font leur apparition. A l'instar des employeurs, les salariés doivent eux aussi s'engager dans la transformation numérique. Le monde de l'entreprise peut aider des personnes qui ont perdu leur travail pendant la pandémie à acquérir de nouvelles compétences numériques. Si nous voulons bâtir des économies plus résistantes et plus inclusives, la formation au numérique et la reconversion doivent désormais occuper une place centrale. En particulier en soutien aux groupes qui ont été touchés à l'excès.

Max Swerdlow, directeur local de Salesforce Belgique et Luxembourg

Transparence et développement durable

La pandémie nous a démontré à quel point la transparence est importante pour susciter la confiance et à quel point technologie et développement durable sont indissociables. Tout comme les collectivités se sont appropriées la lutte contre le Covid-19, un leadership fort sera nécessaire pour faire face au changement climatique.

L'attitude qu'adoptent aujourd'hui les entreprises sera déterminante de l'image qu'elles projetteront d'elles-mêmes, bien longtemps après la fin de la pandémie. La crise actuelle est une opportunité pour les institutions, partout dans le monde, de réexaminer leurs valeurs et de réfléchir à la manière dont elles peuvent devenir plus responsables et plus durables. Chaque société a la responsabilité, urgente, de passer à l'action et de faire bien plus que de ne penser qu'à maximiser la valeur au profit de ses actionnaires. Ensemble, elles peuvent restaurer la confiance du public et faire de la planète un meilleur endroit où vivre pour l'ensemble des acteurs concernés.

Inscrivez-vous à Salesforce Live Benelux qui se déroulera le 1er avril et venez y découvrir la manière dont votre entreprise ou votre employeur peut contribuer à la construction de la société numérique de demain.

Nous vivons à une époque remplie d'incertitudes et nous devons même, en ce moment, faire face simultanément à plusieurs crises: une crise sanitaire, une crise économique et une crise de confiance. Selon l'Edelmans 2021 Trust Barometer, notre confiance dans les autorités, les ONG et les médias a continué de régresser au cours des douze derniers mois. C'est encore dans le monde de l'entreprise que nous avons le plus confiance. Dans 18 des 27 pays concernés par cette enquête, les personnes interrogées déclarent avoir davantage confiance dans les entreprises que dans leurs autorités publiques.Le Covid-19 a par ailleurs réveillé nos peurs personnelles et collectives, essentiellement dans le registre de la perte d'emploi et du changement climatique. D'après les conclusions du Baromètre, ce sont les personnes qui sont les plus démunies en termes de ressources, d'argent et de niveau de formation qui, injustement, sont les plus touchées, qui courent les plus grands risques de maladie et qui doivent consentir le plus de sacrifices en raison de la pandémie. Alors que nos économies tentent tout doucement de se redresser, 56% des personnes interrogées craignent que les entreprises, sous l'impulsion de la pandémie, remplacent plus rapidement leurs effectifs humains par de l'IA et des robots.Jamais le besoin de confiance n'aura été aussi crucial, en particulier à l'heure où le monde entier s'est lancé dans l'une des plus massives campagnes de vaccination de l'histoire de l'homme. Au moment où nous devons résoudre des problèmes de distribution en tous genres, notre confiance dans les institutions, dans l'information et dans les sciences, mais également dans des partenariats entre secteur public et secteur privé, est plus essentielle que jamais.Dans le même temps, environ deux-tiers des personnes interrogées désirent que les CEO passent à l'action et prennent l'initiative dans des domaines où les pouvoirs publics déçoivent. Une large majorité des répondants s'attendent à ce que les CEO s'expriment sur des sujets sociétaux, s'emparent du concept de développement durable et privilégient une réflexion à long terme plutôt que les bénéfices à court terme. En alliant leadership et accompagnement technologique, nous sommes en mesure de réagir collectivement, d'oeuvrer au redressement d'après-pandémie et d'instaurer de la transparence dans notre lutte contre le changement climatique.A l'heure où les institutions, partout dans le monde, s'attèlent à distribuer les vaccins, il est crucial qu'aussi bien les dirigeants, responsables de la santé publique, que les collectivités soient en possession d'informations et de données leur permettant d'agir rapidement et de manière efficace. La technologie ne pourra être efficace que si elle est développée de manière responsable et jouit d'une confiance totale. Un paramètre utile en la matière est de procurer des informations à propos des vaccins Covid-19, de leur sécurité et de leur efficacité qui soient cohérentes, fiables et fidèles à la réalité.Partout dans le monde, les entreprises ont implémenté de nouvelles technologies à un rythme accéléré afin de faire face aux défis de la pandémie. Elles ont non seulement innové pour apporter de l'aide aux clients et pour rester en contact avec eux, mais également afin de pouvoir garantir leur sécurité. Dans le contexte de la nouvelle économie, la propension des entreprises à s'adapter -- et leur capacité à déployer des solutions numériques -- constituera un facteur déterminant de réussite, voire même de survie à long terme.La pandémie a également modifié notre manière de travailler. Certains emplois disparaissent mais de nouvelles fonctions font leur apparition. A l'instar des employeurs, les salariés doivent eux aussi s'engager dans la transformation numérique. Le monde de l'entreprise peut aider des personnes qui ont perdu leur travail pendant la pandémie à acquérir de nouvelles compétences numériques. Si nous voulons bâtir des économies plus résistantes et plus inclusives, la formation au numérique et la reconversion doivent désormais occuper une place centrale. En particulier en soutien aux groupes qui ont été touchés à l'excès.La pandémie nous a démontré à quel point la transparence est importante pour susciter la confiance et à quel point technologie et développement durable sont indissociables. Tout comme les collectivités se sont appropriées la lutte contre le Covid-19, un leadership fort sera nécessaire pour faire face au changement climatique.L'attitude qu'adoptent aujourd'hui les entreprises sera déterminante de l'image qu'elles projetteront d'elles-mêmes, bien longtemps après la fin de la pandémie. La crise actuelle est une opportunité pour les institutions, partout dans le monde, de réexaminer leurs valeurs et de réfléchir à la manière dont elles peuvent devenir plus responsables et plus durables. Chaque société a la responsabilité, urgente, de passer à l'action et de faire bien plus que de ne penser qu'à maximiser la valeur au profit de ses actionnaires. Ensemble, elles peuvent restaurer la confiance du public et faire de la planète un meilleur endroit où vivre pour l'ensemble des acteurs concernés.Inscrivez-vous à Salesforce Live Benelux qui se déroulera le 1er avril et venez y découvrir la manière dont votre entreprise ou votre employeur peut contribuer à la construction de la société numérique de demain.