Dans la perspective du choix d'une nouvelle voiture de fonction, le Fleet Manager de Roularta Media Group m'a contactée pour me demander si j'envisagerais éventuellement une voiture électrique. En 2026, seules les voitures de société n'émettant pas de gaz à effet de serre seront fiscalement déductibles. C'est une bonne raison pour faire dès aujourd'hui l'essai d'une voiture électrique.

La présence d'une borne de recharge chez moi ou à proximité de mon domicile étant un préalable nécessaire, c'est le premier point qu'il me fallait éclaircir. Cela s'est avéré ne pas être un problème. J'habite dans une maison de rangée avec car-port, et je peux donc parfaitement faire installer une borne de recharge chez moi.

Jusqu'au Limbourg, et retour

J'ai donc pu tester la Kia e-niro pendant une semaine. Je l'ai pris au bureau le lundi, avec une charge complète et une autonomie annoncée de plus de 400 kilomètres. Les jours suivants, j'ai travaillé de chez moi et me suis donc peu déplacée en voiture. Mais le week-end de l'Ascension, j'avais prévu de passer quelques jours dans le Limbourg avec mon fils, à un peu moins de 100 kilomètres de chez nous.

L'autonomie et le confort de la Kia e-niro me plaisent vraiment

Ce séjour dans le Limbourg ayant été planifié avant que l'essai de la Kia e-niro ne soit fixé, je n'avais pas tenu compte de la distance par rapport à une borne de recharge en choisissant l'endroit où nous allions loger et les activités que nous voulions faire. J'ai donc eu quelques craintes à ce propos, mais il n'y a eu aucun problème. Le trajet jusqu'au logement, jusqu'au restaurant le soir et jusqu'au point de location de vélos le lendemain n'ont effectivement posé aucun problème pour la Kia e-niro. À aucun moment je n'ai eu peur de me retrouver avec une batterie presque à plat.

Le troisième jour, nous sommes allés nous promener dans le Parc national de la Haute Campine. Comme c'était à 30 kilomètres de l'endroit où nous logions, j'ai choisi sur place un parking avec borne de recharge. Pas parce que la batterie était presque vide, mais parce que je n'avais pas (encore) la possibilité de la recharger chez moi et que j'allais avoir besoin de la voiture pour me déplacer le week-end suivant.

Les jours qui ont suivi notre escapade dans le Limbourg, j'ai utilisé la Kia e-niro pour faire quelques courses, rendre visite à une amie et aller faire une partie de padel. Après tout cela, c'est avec un petit pincement au coeur que j'ai ramené la voiture le lundi suivant au bureau, où je l'ai branchée sur la borne de recharge. La Kia e-niro avait parcouru 200 kilomètres au compteur.

Mon fils est convaincu

J'ai davantage dû m'habituer à la boîte automatique qu'à la conduite électrique. Mais une fois cette boîte automatique maîtrisée, j'ai pu vraiment apprécier le confort de conduite qu'offre la Kia e-niro. Le silence au volant, un tableau de bord pratique avec un affichage convivial, ... Je ne suis pas fan des modèles SUV au départ, mais la facilité d'utilisation de ce modèle-là m'a séduite. Quelle voiture confortable !

Je n'ai pas de boule de cristal, et je ne sais donc pas ce que l'avenir nous réserve. Mais je suis convaincue que nous pouvons faire aujourd'hui des choix écologiques qui feront la différence demain. Ma prochaine voiture sera électrique, c'est sûr. L'autonomie et le confort de la Kia e-niro me plaisent et mon fils Kai, qui a 12 ans, est en tout cas totalement séduit par la Kia e-niro.

Dans la perspective du choix d'une nouvelle voiture de fonction, le Fleet Manager de Roularta Media Group m'a contactée pour me demander si j'envisagerais éventuellement une voiture électrique. En 2026, seules les voitures de société n'émettant pas de gaz à effet de serre seront fiscalement déductibles. C'est une bonne raison pour faire dès aujourd'hui l'essai d'une voiture électrique.La présence d'une borne de recharge chez moi ou à proximité de mon domicile étant un préalable nécessaire, c'est le premier point qu'il me fallait éclaircir. Cela s'est avéré ne pas être un problème. J'habite dans une maison de rangée avec car-port, et je peux donc parfaitement faire installer une borne de recharge chez moi.J'ai donc pu tester la Kia e-niro pendant une semaine. Je l'ai pris au bureau le lundi, avec une charge complète et une autonomie annoncée de plus de 400 kilomètres. Les jours suivants, j'ai travaillé de chez moi et me suis donc peu déplacée en voiture. Mais le week-end de l'Ascension, j'avais prévu de passer quelques jours dans le Limbourg avec mon fils, à un peu moins de 100 kilomètres de chez nous.Ce séjour dans le Limbourg ayant été planifié avant que l'essai de la Kia e-niro ne soit fixé, je n'avais pas tenu compte de la distance par rapport à une borne de recharge en choisissant l'endroit où nous allions loger et les activités que nous voulions faire. J'ai donc eu quelques craintes à ce propos, mais il n'y a eu aucun problème. Le trajet jusqu'au logement, jusqu'au restaurant le soir et jusqu'au point de location de vélos le lendemain n'ont effectivement posé aucun problème pour la Kia e-niro. À aucun moment je n'ai eu peur de me retrouver avec une batterie presque à plat.Le troisième jour, nous sommes allés nous promener dans le Parc national de la Haute Campine. Comme c'était à 30 kilomètres de l'endroit où nous logions, j'ai choisi sur place un parking avec borne de recharge. Pas parce que la batterie était presque vide, mais parce que je n'avais pas (encore) la possibilité de la recharger chez moi et que j'allais avoir besoin de la voiture pour me déplacer le week-end suivant.Les jours qui ont suivi notre escapade dans le Limbourg, j'ai utilisé la Kia e-niro pour faire quelques courses, rendre visite à une amie et aller faire une partie de padel. Après tout cela, c'est avec un petit pincement au coeur que j'ai ramené la voiture le lundi suivant au bureau, où je l'ai branchée sur la borne de recharge. La Kia e-niro avait parcouru 200 kilomètres au compteur.J'ai davantage dû m'habituer à la boîte automatique qu'à la conduite électrique. Mais une fois cette boîte automatique maîtrisée, j'ai pu vraiment apprécier le confort de conduite qu'offre la Kia e-niro. Le silence au volant, un tableau de bord pratique avec un affichage convivial, ... Je ne suis pas fan des modèles SUV au départ, mais la facilité d'utilisation de ce modèle-là m'a séduite. Quelle voiture confortable !Je n'ai pas de boule de cristal, et je ne sais donc pas ce que l'avenir nous réserve. Mais je suis convaincue que nous pouvons faire aujourd'hui des choix écologiques qui feront la différence demain. Ma prochaine voiture sera électrique, c'est sûr. L'autonomie et le confort de la Kia e-niro me plaisent et mon fils Kai, qui a 12 ans, est en tout cas totalement séduit par la Kia e-niro.