Si vous passez déjà outre la question des traditionnelles motorisations essence et diesel, Audi propose plusieurs options. La marque aux anneaux compte bien sûr les hybrides plug-in et l'Audi e-tron entièrement électrique, mais le CNG représente également une alternative intéressante. Penchons-nous d'abord sur l'hybride plug-in. Un véhicule hybride rechargeable ou un PHEV peut fonctionner à l'électricité ou à l'essence. Tout comme une voiture électrique, il est équipé d'une batterie qui peut être chargée via une prise. Il se situe donc entre une voiture entièrement électrique et une voiture conventionnelle et séduit ainsi par son caractère polyvalent : purement électrique, dépourvu d'émissions en ville, ou gros rouleur dynamique sans " angoisse de l'autonomie ", grâce à la combinaison de puissance des moteurs électrique et à combustion.

PHEV

Grâce à l'autonomie électrique de 40 kilomètres au moins, il est parfaitement possible de circuler quotidiennement et de se déplacer exclusivement à l'électricité. Si la batterie s'épuise en cours de route, le passage au moteur thermique est automatique. " Les PHEV sont également fiscalement avantageux et sont autorisés à rouler dans les zones basses émissions de centres urbains. Leur consommation combinée est également extrêmement faible ", explique Sofie Luyckx, porte-parole de D'Ieteren, l'importateur Audi. " D'autres facteurs sont intéressants : le prix est généralement à peine plus élevé que celui d'un moteur à combustion classique. "

Audi propose une version PHEV de la majorité de ses modèles. De l'A3 Sportback à l'A6 Berline et Avant (à partir d'avril 2020) et de l'A7 Sportback à l'A8 LWB. Les SUV Q3 (à partir de fin 2020), Q5 et Q7 sont également disponibles avec la technologie plug-in.

Autonomie électrique

Passons aux voitures électriques. Quelles en sont les caractéristiques? " La voiture électrique est avant tout portée aux nues pour son caractère écologique. Elle a pourtant bien plus à offrir ", affirme Sofie Luyckx. " Elle est particulièrement efficiente et s'appuie sur une autonomie plus que suffisante pour les déplacements quotidiens de l'utilisateur moyen. Avec sa puissance et sa souplesse, elle offre également un grand agrément de conduite. Et de plus, ses consommations et coûts d'entretien sont très faibles. "

La question cruciale pour de nombreux acheteurs est, bien sûr, d'en connaître l'autonomie. " La distance moyenne parcourue en voiture dans notre pays est de 40 kilomètres par jour ", rappelle Sofie Luyckx. " En outre, plus de 10.000 bornes de recharge ont déjà été installées. La " Range anxiety " de beaucoup de gens à l'égard de l'autonomie en devient donc un peu irrationnelle. Bien sûr: si vous avez 1.000 kilomètres à parcourir, vous devrez tenir compte des temps de recharge et bien planifier votre voyage. Le style de conduite a également un impact sur la consommation, plus qu'avec les moteurs à combustion interne. Plus vous conduisez de façon régulière (sans accélération ni freinage brusques), moins vous consommez. Et un style de conduite en phase avec le fonctionnement d'un moteur électrique offre l'avantage de générer une expérience de conduite très confortable et silencieuse. De plus, nos véhicules électriques sont équipés d'un ingénieux système de récupération d'énergie. Pour l'instant, l'inconvénient demeure le coût plus élevé, principalement dû au prix de la batterie et des matières premières (lithium, cobalt...). Cependant, ces prix devraient chuter fortement dans les années à venir. "

En matière de véhicules, le SUV Audi e-tron est actuellement le modèle phare d'Audi en matière de mobilité électrique. À la fin de cette année, il sera rejoint par l'e-tron Sportback, un SUV aux lignes sportives d'une autonomie de 400 kilomètres (selon WLTP). L'année prochaine et en 2021, la gamme sera respectivement étendue avec les Audi Q4 e-tron et Audi e-tron GT. Et ce n'est pas tout! D'ici cinq ans environ, Audi prévoit trente modèles électrifiés. Vingt d'entre eux doivent être entièrement électriques.

CNG

En plus de l'armada électrique, Audi dispose également d'un carburant alternatif intéressant : le CNG (Gaz Naturel Compressé). Le CNG est identique au gaz naturel à usage domestique. Son grand avantage est qu'il est très respectueux de l'environnement. Une voiture au CNG émet 90% de particules fines en moins et 30% de CO2 en moins qu'une voiture diesel ou à essence. Le gaz naturel est également de 20 à 30% moins cher que les combustibles conventionnels. Le CNG fonctionne également en parallèle de l'essence, ce qui vous permet de continuer à rouler lorsque le réservoir de CNG est vide. A cet égard, c'est aussi une sorte " d'hybride ".

Le CNG s'appuie par ailleurs sur une fiscalité très avantageuse et un faible coût de consommation. Il est par ailleurs tout aussi facile de faire le plein que dans le cas d'un carburant conventionnel et ces véhicules sont parfaitement autorisés au stationnement dans les parkings souterrains. " Il y a déjà un grand réseau de stations-services CNG en Flandre. En Wallonie, il y a encore du travail, mais le nombre de stations est en augmentation rapide ", confirme Sofie Luyckx.

Fiscalité

Encore quelques mots au sujet de l'aspect fiscal. Les PHEV sont déductibles à 100 % s'ils émettent moins de 50 grammes de CO2 par kilomètre. Les voitures électriques sont toujours déductibles à 120% et à partir de 2020, à 100%. En Flandre, la TMC et la taxe de circulation sont nulles dans les deux cas. Malheureusement, ce n'est pas le cas à Bruxelles et en Wallonie. Pour les voitures électriques, on compte des montants minimums en Wallonie et à Bruxelles: 61,50 euros de TMC et 83,56 euros de taxe de circulation.

Si vous passez déjà outre la question des traditionnelles motorisations essence et diesel, Audi propose plusieurs options. La marque aux anneaux compte bien sûr les hybrides plug-in et l'Audi e-tron entièrement électrique, mais le CNG représente également une alternative intéressante. Penchons-nous d'abord sur l'hybride plug-in. Un véhicule hybride rechargeable ou un PHEV peut fonctionner à l'électricité ou à l'essence. Tout comme une voiture électrique, il est équipé d'une batterie qui peut être chargée via une prise. Il se situe donc entre une voiture entièrement électrique et une voiture conventionnelle et séduit ainsi par son caractère polyvalent : purement électrique, dépourvu d'émissions en ville, ou gros rouleur dynamique sans " angoisse de l'autonomie ", grâce à la combinaison de puissance des moteurs électrique et à combustion.Grâce à l'autonomie électrique de 40 kilomètres au moins, il est parfaitement possible de circuler quotidiennement et de se déplacer exclusivement à l'électricité. Si la batterie s'épuise en cours de route, le passage au moteur thermique est automatique. " Les PHEV sont également fiscalement avantageux et sont autorisés à rouler dans les zones basses émissions de centres urbains. Leur consommation combinée est également extrêmement faible ", explique Sofie Luyckx, porte-parole de D'Ieteren, l'importateur Audi. " D'autres facteurs sont intéressants : le prix est généralement à peine plus élevé que celui d'un moteur à combustion classique. "Audi propose une version PHEV de la majorité de ses modèles. De l'A3 Sportback à l'A6 Berline et Avant (à partir d'avril 2020) et de l'A7 Sportback à l'A8 LWB. Les SUV Q3 (à partir de fin 2020), Q5 et Q7 sont également disponibles avec la technologie plug-in.Passons aux voitures électriques. Quelles en sont les caractéristiques? " La voiture électrique est avant tout portée aux nues pour son caractère écologique. Elle a pourtant bien plus à offrir ", affirme Sofie Luyckx. " Elle est particulièrement efficiente et s'appuie sur une autonomie plus que suffisante pour les déplacements quotidiens de l'utilisateur moyen. Avec sa puissance et sa souplesse, elle offre également un grand agrément de conduite. Et de plus, ses consommations et coûts d'entretien sont très faibles. "La question cruciale pour de nombreux acheteurs est, bien sûr, d'en connaître l'autonomie. " La distance moyenne parcourue en voiture dans notre pays est de 40 kilomètres par jour ", rappelle Sofie Luyckx. " En outre, plus de 10.000 bornes de recharge ont déjà été installées. La " Range anxiety " de beaucoup de gens à l'égard de l'autonomie en devient donc un peu irrationnelle. Bien sûr: si vous avez 1.000 kilomètres à parcourir, vous devrez tenir compte des temps de recharge et bien planifier votre voyage. Le style de conduite a également un impact sur la consommation, plus qu'avec les moteurs à combustion interne. Plus vous conduisez de façon régulière (sans accélération ni freinage brusques), moins vous consommez. Et un style de conduite en phase avec le fonctionnement d'un moteur électrique offre l'avantage de générer une expérience de conduite très confortable et silencieuse. De plus, nos véhicules électriques sont équipés d'un ingénieux système de récupération d'énergie. Pour l'instant, l'inconvénient demeure le coût plus élevé, principalement dû au prix de la batterie et des matières premières (lithium, cobalt...). Cependant, ces prix devraient chuter fortement dans les années à venir. "En matière de véhicules, le SUV Audi e-tron est actuellement le modèle phare d'Audi en matière de mobilité électrique. À la fin de cette année, il sera rejoint par l'e-tron Sportback, un SUV aux lignes sportives d'une autonomie de 400 kilomètres (selon WLTP). L'année prochaine et en 2021, la gamme sera respectivement étendue avec les Audi Q4 e-tron et Audi e-tron GT. Et ce n'est pas tout! D'ici cinq ans environ, Audi prévoit trente modèles électrifiés. Vingt d'entre eux doivent être entièrement électriques.En plus de l'armada électrique, Audi dispose également d'un carburant alternatif intéressant : le CNG (Gaz Naturel Compressé). Le CNG est identique au gaz naturel à usage domestique. Son grand avantage est qu'il est très respectueux de l'environnement. Une voiture au CNG émet 90% de particules fines en moins et 30% de CO2 en moins qu'une voiture diesel ou à essence. Le gaz naturel est également de 20 à 30% moins cher que les combustibles conventionnels. Le CNG fonctionne également en parallèle de l'essence, ce qui vous permet de continuer à rouler lorsque le réservoir de CNG est vide. A cet égard, c'est aussi une sorte " d'hybride ".Le CNG s'appuie par ailleurs sur une fiscalité très avantageuse et un faible coût de consommation. Il est par ailleurs tout aussi facile de faire le plein que dans le cas d'un carburant conventionnel et ces véhicules sont parfaitement autorisés au stationnement dans les parkings souterrains. " Il y a déjà un grand réseau de stations-services CNG en Flandre. En Wallonie, il y a encore du travail, mais le nombre de stations est en augmentation rapide ", confirme Sofie Luyckx.