Avec l'introduction de la petite i3, il y a six ans déjà, BMW a été l'un des premiers constructeurs à se lancer dans la production en série de voitures électriques. Depuis lors, l'électromobilité est devenue un pilier essentiel de la stratégie de l'entreprise. Dans les années à venir, le fabricant sera donc pleinement engagé dans l'électrification, déclare le porte-parole de BMW Group BeLux, Jeroen Lissens. " Des versions plug-in hybrides des BMW X3, X1 et Série 3 Touring seront disponibles dès 2020. La MINI Cooper SE entièrement électrique, dévoilée récemment au Salon de l'automobile de Francfort, fera également son apparition. En 2021, nous compterons cinq modèles entièrement électriques : la MINI Electric, mais aussi la BMW i3, la BMW iX3, la BMW i4 et la BMW iNEXT. D'ici 2023, ce nombre aura grimpé à douze modèles, au bas mot. En incluant les plug-in hybrides, notre portefeuille de produits électriques comprendra alors au moins 25 voitures. L'i3 reste un élément important à cet égard. En effet, cette voiture est passée du statut de pionnière à celui de valeur sûre de notre gamme : les livraisons ne cessent d'augmenter depuis son lancement en 2013. C'est remarquable et cela illustre une demande en croissance. "

Conduire sans consommer

BMW s'engage pleinement en faveur de modèles entièrement électriques, mais ne perd pas de vue les hybrides, elles qui combinent un moteur à combustion classique avec un moteur électrique. Quand il s'agit de voitures électrifiées, notre slogan est " The power of choice ", raconte Lissens. " En d'autres termes : le client doit pouvoir choisir. Les hybrides forment de ce fait, un élément essentiel dans la stratégie d'électrification de l'ensemble du groupe et constituent en même temps, une nouvelle alternative pour nos clients. Grâce à une autonomie électrique qui ne cesse également de croître, notre nouvel X5 hybride peut, par exemple, parcourir 80 kilomètres sur l'électricité seule. Ceux qui ont la possibilité de recharger leur hybride à la maison et au bureau peuvent donc effectuer la grande majorité de leurs déplacements avec une consommation de carburant très limitée, sinon nulle ".

Voitures à hydrogène

BMW a beau consacrer beaucoup de temps, d'efforts et de budgets au développement de véhicules équipés de batteries rechargeables, cela ne signifie pas pour autant qu'elle place tous ses oeufs dans le même panier. Depuis de nombreuses années, la marque effectue des recherches sur le développement de voitures à hydrogène. Initialement, elle travaillait principalement sur des voitures qui injectaient et brûlaient directement de l'hydrogène dans les cylindres du moteur. Aujourd'hui, c'est vers la pile à combustible à hydrogène que BMW se tourne. Ces véhicules sont alimentés par un moteur électrique dont l'énergie ne provient pas d'une batterie, mais d'une pile à combustible fonctionnant à l'hydrogène. Son fonctionnement est le suivant : dans la pile à combustible, l'hydrogène entre en contact avec l'oxygène extrait de l'air extérieur. La réaction chimique qui en résulte produit de l'électricité et de l'eau. L'électricité produite est utilisée pour entraîner le moteur électrique via une batterie. L'eau est alors évacuée par le tuyau d'échappement. Cette eau est également l'unique molécule qui sort de l'échappement, ce qui permet aux voitures à hydrogène de n'émettre ni dioxyde de carbone, ni oxyde d'azote, ni de particules fines.

Par ailleurs, la technologie de l'hydrogène offre de nombreux autres avantages : des temps de ravitaillement brefs de quelques minutes seulement, une bonne autonomie, un confort et une polyvalence comparables à ceux des voitures à propulsion conventionnelle. Le grand talon d'Achille reste, cependant, le nombre restreint de stations-services où l'on peut faire le plein d'hydrogène. " Au Salon de Francfort, nous avons présenté notre prototype i Hydrogen Next ", rappelle M. Lissens. " A l'avenir, il constituera une nouvelle voie vers une mobilité locale sans émission. Il est le précurseur d'une nouvelle génération de véhicules à pile à combustible basée sur le X5. La production est d'ailleurs déjà planifiée dès 2022. "

Des SUV électriques aussi

Avec l'annonce d'au moins 25 modèles électrifiés d'ici 2023, l'entreprise poursuit sa stratégie d'électrification transversalement dans la gamme des petites citadines aux plus grands SUV en passant également par les coupés sportifs. C'est une décision bien réfléchie, explique M. Lissens. " Nous proposons déjà plus de dix modèles hybrides en Belgique. C'est un choix plus large que tous nos concurrents. C'est en partie dû à l'utilisation d'architectures de véhicules très flexibles. Cela nous permet de produire rapidement certains modèles avec différentes technologies d'entraînement en fonction de la demande. Prenons, par exemple, le X3 Sports Activity Vehicle, ou X3 SAV en abrégé. Il sera disponible l'année prochaine avec un choix de moteurs conventionnels, avec un système plug-in hybride ou encore avec une motorisation entièrement électrique. "