La protection des données d'entreprise est devenue un enjeu capital. Depuis environ un an, de nombreux employés travaillent en effet chez eux, loin de la sécurité du bureau... et tout indique que le travail flexible a encore de beaux jours devant lui. Après la pandémie, les travailleurs passeront vraisemblablement quelques jours par semaine au bureau, et travailleront le reste du temps à domicile ou dans un espace de coworking. Ils profiteront peut-être même de leurs déplacements en train ou en tram pour consulter leurs e-mails.

Cette version flexible du travail, qui est vouée à durer, s'accompagne toutefois de risques supplémentaires en matière de sécurité des données d'entreprise, puisque multiplier les lieux de travail décuple également l'exposition aux dangers.

Déverrouillage rapide et simple

Une bonne sécurité est donc primordiale. Et il existe plusieurs moyens d'y parvenir. Le plus simple est de mettre le système d'exploitation au coeur du processus de protection, puis de sécuriser l'environnement en dehors et au sein de celui-ci.

Les ordinateurs de vos collaborateurs doivent être protégés de sorte que les utilisateurs puissent les démarrer à tout moment, mais aussi reconnaître d'éventuelles attaques et protéger leur PC des virus.

Il est en outre important de mettre en place une authentification multifacteur permettant de déverrouiller l'ordinateur de plusieurs manières en toute simplicité et avec un maximum de sécurité. Vous pouvez par exemple opter pour un lecteur d'empreintes, ou une caméra infrarouge avec reconnaissance faciale via Windows Hello. Confidentialité oblige, pensez aussi à prévoir un système de commande de la webcam afin de la désactiver entre deux visioconférences.

Et puis, il est tout aussi important de protéger les données du regard des éventuels passants. D'un simple clic, le collaborateur peut s'assurer que personne d'autre ne peut voir les données affichées à l'écran.

Virus et compagnie

Une protection adéquate est également essentielle dans l'environnement d'exploitation. Un antivirus est par exemple indispensable. Ces systèmes ne détectent malheureusement que les virus connus. Il faut donc les doubler d'une solution capable de reconnaître les comportements suspects pour isoler tout éventuel nouveau virus.

Ensuite, il se peut que vos collaborateurs soient la cible de tentatives d'hameçonnage. Vous pouvez toutefois vous prémunir contre ce danger, en faisant par exemple en sorte que les documents que vos collaborateurs obtiennent via internet s'ouvrent dans une fenêtre à part. Les virus seront ainsi confinés dans cette fenêtre et ne pourront pas infecter le reste du PC. Et bien entendu, nous vous recommandons d'investir dans un système de restauration qui ramènera le PC à son état d'origine si un problème devait malgré tout survenir.

Pour résumer : la sécurité commence par le choix d'un PC adapté.

HP peut vous aider à assurer la sécurité de vos données où que vous soyez. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet www.officeofthefuture.be.

La protection des données d'entreprise est devenue un enjeu capital. Depuis environ un an, de nombreux employés travaillent en effet chez eux, loin de la sécurité du bureau... et tout indique que le travail flexible a encore de beaux jours devant lui. Après la pandémie, les travailleurs passeront vraisemblablement quelques jours par semaine au bureau, et travailleront le reste du temps à domicile ou dans un espace de coworking. Ils profiteront peut-être même de leurs déplacements en train ou en tram pour consulter leurs e-mails.Cette version flexible du travail, qui est vouée à durer, s'accompagne toutefois de risques supplémentaires en matière de sécurité des données d'entreprise, puisque multiplier les lieux de travail décuple également l'exposition aux dangers.Une bonne sécurité est donc primordiale. Et il existe plusieurs moyens d'y parvenir. Le plus simple est de mettre le système d'exploitation au coeur du processus de protection, puis de sécuriser l'environnement en dehors et au sein de celui-ci.Les ordinateurs de vos collaborateurs doivent être protégés de sorte que les utilisateurs puissent les démarrer à tout moment, mais aussi reconnaître d'éventuelles attaques et protéger leur PC des virus.Il est en outre important de mettre en place une authentification multifacteur permettant de déverrouiller l'ordinateur de plusieurs manières en toute simplicité et avec un maximum de sécurité. Vous pouvez par exemple opter pour un lecteur d'empreintes, ou une caméra infrarouge avec reconnaissance faciale via Windows Hello. Confidentialité oblige, pensez aussi à prévoir un système de commande de la webcam afin de la désactiver entre deux visioconférences.Et puis, il est tout aussi important de protéger les données du regard des éventuels passants. D'un simple clic, le collaborateur peut s'assurer que personne d'autre ne peut voir les données affichées à l'écran.Une protection adéquate est également essentielle dans l'environnement d'exploitation. Un antivirus est par exemple indispensable. Ces systèmes ne détectent malheureusement que les virus connus. Il faut donc les doubler d'une solution capable de reconnaître les comportements suspects pour isoler tout éventuel nouveau virus.Ensuite, il se peut que vos collaborateurs soient la cible de tentatives d'hameçonnage. Vous pouvez toutefois vous prémunir contre ce danger, en faisant par exemple en sorte que les documents que vos collaborateurs obtiennent via internet s'ouvrent dans une fenêtre à part. Les virus seront ainsi confinés dans cette fenêtre et ne pourront pas infecter le reste du PC. Et bien entendu, nous vous recommandons d'investir dans un système de restauration qui ramènera le PC à son état d'origine si un problème devait malgré tout survenir.Pour résumer : la sécurité commence par le choix d'un PC adapté.