Le courtier en assurance fait depuis longtemps office de valeur sûre dans le secteur belge des assurances. Plus de 60 % des polices sont encore et toujours souscrites par l'intermédiaire d'un courtier. " Nos courtiers détiennent une grande part de marché. Et cela n'a rien d'étonnant ", avance Kelly Schamphelaere de la fédération flamande FVF. " Les produits d'assurance sont des produits complexes. Le consommateur aime donc faire appel à un professionnel, une personne de confiance capable de le guider. "

Le courtier indépendant cherche la meilleure solution

" Le courtier offre une valeur ajoutée à différents égards ", ajoute Patrick Cauwert de la fédération francophone Feprabel. " À commencer par le contact humain : il connaît parfaitement ses clients et peut se mettre à leur place. Un courtier en assurance donne aussi des conseils en toutes circonstances. Il cherche toujours la meilleure solution pour ses clients. Une solution sur mesure choisie dans l'offre des différentes compagnies d'assurance. "

Le courtier est néanmoins sous pression. Il s'agit d'un intermédiaire entre l'assuré et la compagnie d'assurance. Or à l'heure de la numérisation, on tend de plus en plus à supprimer les intermédiaires. Patrick Cauwert et Kelly Schamphelaere n'en restent pas moins optimistes : " Le courtier en assurance évolue. Il devient un "courtier 4.0" qui associe les conseils personnalisés et les applications numériques. "

" Nos membres intègrent de plus en plus un espace client en ligne sur leur site web, leurs apps, leurs réseaux sociaux... Qui plus est, les compagnies d'assurance et les insurtechs mettent au point toute une série de nouvelles plateformes qui accélèrent l'élaboration des offres ou le règlement des sinistres. Le courtier est plus proactif que jamais ! "

Les Vivium Digital Awards : une excellente initiative !

Les deux fédérations ont donc accueilli les Vivium Digital Awards avec enthousiasme. Cette initiative mise en place par la compagnie d'assurance Vivium a pour but d'attirer l'attention du courtier sur la numérisation et de promouvoir la démarche. " Ces trophées sont une excellente initiative ", affirme Patrick Cauwert. " Nous savons en effet que le client est demandeur d'une méthode numérique et efficace pour régler ses dossiers. Il veut pouvoir tout faire en ligne, à n'importe quelle heure. Il souhaite aussi pouvoir communiquer facilement avec son courtier. Les projets sélectionnés ne pourront que nous aider à répondre à ce besoin. "

Kelly Schamphelaere approuve : " En tant qu'association professionnelle, nous voyons plusieurs défis à relever par les courtiers. Outre la numérisation, il y a aussi la multiplication des règles légales et des obligations administratives. Les outils numériques peuvent aider le courtier à remplir ces obligations, tout en travaillant efficacement. Les Vivium Digital Awards feront découvrir à notre secteur des applications plus nombreuses et plus efficaces. "

Le lauréat du Prix du public recevra 5 000 euros et une place sur la scène du Vivium Digital Summit. Choisissez votre favori dans la liste des 12 nominés. Les votes seront ouverts jusqu'au mardi 8 octobre sur le site www.viviumdigitalawards.be