OneLife est une compagnie d'assurances qui propose exclusivement des assurances-vie de la Branche 23. Marc Dhondt, Senior Consultant Belgium OneLife : " Nous sommes actifs depuis 1991 et opérons sur plusieurs marchés à partir du Grand-duché de Luxembourg. Le plus important de ces marchés est la Belgique, qui représente 50% du chiffre d'affaires et du volume des primes. Nos autres marchés sont le Danemark, la France, le Portugal et l'Espagne. " Depuis le 1er janvier 2019, OneLife fait partie d'Apicil, un grand groupe français actif dans le domaine de la protection et de la prévoyance sociales.

Investir dans des fonds de placement

Dans le cas d'une assurance-vie Branche 23, la compagnie d'assurances investit toutes les primes versées dans des fonds de placement. " Via une cinquantaine de maisons de fonds, OneLife a ainsi accès à non moins de 280 fonds composés d'actions, d'obligations ou des deux classes d'actifs. " Les fonds de OneLife présentent une grande diversité, tant géographique que thématique.

Trois grands atouts

Qu'est-ce que OneLife a à proposer à ses clients ? Marc Dhondt : " Pour commencer, une sélection stricte des fonds, seulement deux ou trois par maison de fonds, et toujours ce qui se fait de mieux. Ensuite, des contrats d'assurance-vie comme investissement dans des fonds de placement, mais avec des couvertures optionnelles. Par exemple l'option 'save gain' qui préserve la plus-value réalisée, ou l'option 'stop loss' qui prévoit une protection en cas de baisse de valeur... Enfin, une équipe de spécialistes en gestion de patrimoine, qui mettent tout en oeuvre pour proposer des solutions aux clients. Le tout soutenu par une technologie de pointe sous la forme d'un site Web interactif et d'une appli pour smartphone, où les clients peuvent trouver un historique de leurs placements, du rendement réalisé et de tous les frais. "

Forum pour spécialistes

OneLife organise également chaque année un forum en Belgique. Des maisons de fonds, courtiers en assurances, notaires, experts fiscaux et représentants de OneLife se sont ainsi rencontrés en octobre 2019 au forum intitulé The future of Wealth Management. Dans le cadre de différents workshops, ils ont partagé leurs connaissances en matière de gestion de patrimoine, de fiscalité, d'immobilier ... Et les maisons de fonds ont effectué des présentations de promotion de leurs nouveaux fonds.

Pourquoi organiser un tel forum chaque année ? Marc Dhondt : " Parce qu'il y a énormément de potentiel en Belgique pour la gestion de fortune avec une assurance-vie Branche 23. Les contrats d'assurances représentent aujourd'hui à peine quelques pour cent du marché en Belgique, et déjà 95% en France. Cette différence est due à la fiscalité, ainsi qu'aux compétences nécessaires pour aligner le produit avec la situation spécifique de l'investisseur. L'assurance-vie Branche 23 est plus complexe qu'un produit de placement que le premier intermédiaire venu peut pour ainsi dire aller prendre sur une étagère. C'est la raison pour laquelle nous faisons intervenir des courtiers en assurances. La Belgique est mûre pour la gestion de patrimoine et la planification de succession via l'assurance-vie Branche 23. "

Le courtier d'assurances de Finstra connaît à fond le domaine de l'assurance-vie

Pascal van den Berge est fondateur et gérant du bureau de courtiers Finstra, spécialisé en assurances-vie depuis 25 ans. Finstra est en outre un des premiers courtiers à avoir travaillé avec OneLife. Lors du forum organisé par OneLife, il a expliqué l'importance de l'assurance-vie Branche 23 pour la gestion de patrimoine et la planification de succession.

Il y a deux grandes sortes d'assurances-vie : la Branche 21 et la Branche 23. Dans les deux cas, vous payez une prime et vous touchez en cas de vie ou de décès un montant 'assuré'. La compagnie d'assurances investit les primes pour obtenir du rendement.

· Dans le cas d'une assurance de la Branche 21, votre capital en cas de vie ou de décès est convenu et garanti au préalable, et vous obtenez un rendement garanti sur les primes versées, plus une participation bénéficiaire éventuelle si l'évolution est très bonne.

· Dans le cas d'une assurance-vie de la Branche 23, le capital composé avec les primes n'est (généralement) pas garanti. On peut comparer la Branche 23 avec des fonds de placement, ce qui veut dire plus de risque (selon les classes d'actifs présentes dans le fonds) mais donc aussi des possibilités de meilleurs rendements.

Taxation des Branches 21 et 23

Pascal van den Berge : " Une différence importante entre la Branche 21 et la Branche 23 est la possibilité d'un meilleur rendement pour la Branche 23, via le placement dans des fonds, mais sans garantie de ce rendement. S'il est important de connaître à l'avance le capital-décès (montant fixe ou dégressif), cela peut être intégré dans le contrat. De plus, avec une Branche 23, vous ne payez pas de taxe à la date de fin du contrat. "

Puisque dans un contrat d'assurance Branche 23, la compagnie d'assurance investit toutes les primes dans des fonds de placement, ne pourrait-on pas aussi bien investir dans des fonds directement soi-même ou via un intermédiaire ? Pascal van den Berge : " Bien sûr, si vous avez les connaissances requises. Mais avec une Branche 23, vous avez la possibilité d'inclure des besoins et des souhaits supplémentaires dans un contrat d'assurance. "

" C'est exactement ce que nous faisons : nous parlons avec notre client (chef d'entreprise ou profession libérale) de sa situation (financière) et de ses souhaits, et nous proposons ensuite des solutions alignées sur son appétit de risque et son profil d'investisseur (MiFID). Si ces solutions changent au fil du temps, tant en ce qui concerne le montant que la sorte de couverture, nous pouvons adapter le contrat. "

Pour les chefs d'entreprise

Pascal van den Berge pense aussi à l'engagement individuel de pension (EIP) pour les chefs d'entreprise. " C'est une façon légale de faire payer par une société les primes pour une pension complémentaire et de faire en sorte que le capital revienne au chef d'entreprise en tant que personne physique. Pour cet EIP, vous pouvez souscrire une assurance-vie Branche 21 ou Branche 23, dont la prime est déductible immédiatement et à 100%. À l'assurance-vie proprement dite, vous pouvez ajouter des couvertures supplémentaires - en cas de décès, d'accident ou d'invalidité. "

Planification de succession

" L'assurance-vie Branche 23 convient également pour la planification de succession. En l'absence de testament, les possessions du défunt vont à ses héritiers légaux. Vous pouvez déroger à cette règle en établissant un testament, mais il est plus facile de le faire par le biais d'un contrat d'assurance-vie dans lequel vous choisissez un ou plusieurs bénéficiaires. La clause bénéficiaire peut toujours être modifiée ultérieurement. En combinant une donation et une assurance-vie avec bénéficiaire acceptant, vous pouvez aussi garder le contrôle du montant donné, le cas échéant en ajoutant la clause de retour conventionnel de la donation. Ou fonctionner sur deux têtes avec un contrat d'assurance-vie, de sorte que le placement ne s'arrête pas au décès d'un des deux. "

" Cela donne donc suffisamment de matière à réflexion pour envisager un contrat d'assurance-vie à la fois pour la gestion de patrimoine et la planification de succession. Pour la Branche 23, nous aimons particulièrement travailler avec la compagnie d'assurances OneLife. C'est une des plus anciennes compagnies, elle compte pas mal de gens très compétents dans son équipe et propose une offre importante de fonds internationaux de haute qualité. OneLife partage en outre ses connaissances avec ses partenaires dans la distribution, et ses spécialistes en gestion de patrimoine et en planification de succession sont faciles à toucher. Ils ont en outre une appli et un site Web interactifs pour les courtiers et les clients. "

Quelques options supplémentaires offertes par la Branche 23

- 'Drip feeding' : vous investissez 100.000 euros via votre assurance-vie dans un fonds sûr et vous en transférez chaque mois 5.000 euros vers un fonds d'actions. Vous protégez ainsi votre patrimoine à placer contre la perte de valeur et, moyennant un paiement périodique, vous visez plus de rendement (vous contournez le problème du 'time to market').

- 'Stop loss' dynamique : vous investissez 100.000 euros dans un produit Branche 23 avec la condition que vous acceptez une moins-value de maximum 10% du capital placé (capitalisation comprise).

- 'Save gain' : vous confiez à la compagnie d'assurances le soin de transférer tout gain d'un placement vers un fonds sûr.

- ...

Dirk Frimout : en route pour le futur

Le forum The Future of Wealth Management s'est clôturé sur un exposé de Dirk Frimout. En 1992, l'astrophysicien belge a effectué un vol dans l'espace pour l'ESA, l'agence spatiale européenne, et a ainsi, accessoirement, été le premier Belge dans l'espace. Pendant son exposé très apprécié, les mots travail d'équipe, innovation, changement, passion, défi et engagement sont souvent revenus. Ce n'est pas un hasard si, dans ses développements de produits et dans ses contacts avec le marché, que ce soit la distribution ou les clients, OneLife accorde également beaucoup de place à ces concepts.

OneLife est une compagnie d'assurances qui propose exclusivement des assurances-vie de la Branche 23. Marc Dhondt, Senior Consultant Belgium OneLife : " Nous sommes actifs depuis 1991 et opérons sur plusieurs marchés à partir du Grand-duché de Luxembourg. Le plus important de ces marchés est la Belgique, qui représente 50% du chiffre d'affaires et du volume des primes. Nos autres marchés sont le Danemark, la France, le Portugal et l'Espagne. " Depuis le 1er janvier 2019, OneLife fait partie d'Apicil, un grand groupe français actif dans le domaine de la protection et de la prévoyance sociales.Dans le cas d'une assurance-vie Branche 23, la compagnie d'assurances investit toutes les primes versées dans des fonds de placement. " Via une cinquantaine de maisons de fonds, OneLife a ainsi accès à non moins de 280 fonds composés d'actions, d'obligations ou des deux classes d'actifs. " Les fonds de OneLife présentent une grande diversité, tant géographique que thématique.Qu'est-ce que OneLife a à proposer à ses clients ? Marc Dhondt : " Pour commencer, une sélection stricte des fonds, seulement deux ou trois par maison de fonds, et toujours ce qui se fait de mieux. Ensuite, des contrats d'assurance-vie comme investissement dans des fonds de placement, mais avec des couvertures optionnelles. Par exemple l'option 'save gain' qui préserve la plus-value réalisée, ou l'option 'stop loss' qui prévoit une protection en cas de baisse de valeur... Enfin, une équipe de spécialistes en gestion de patrimoine, qui mettent tout en oeuvre pour proposer des solutions aux clients. Le tout soutenu par une technologie de pointe sous la forme d'un site Web interactif et d'une appli pour smartphone, où les clients peuvent trouver un historique de leurs placements, du rendement réalisé et de tous les frais. "OneLife organise également chaque année un forum en Belgique. Des maisons de fonds, courtiers en assurances, notaires, experts fiscaux et représentants de OneLife se sont ainsi rencontrés en octobre 2019 au forum intitulé The future of Wealth Management. Dans le cadre de différents workshops, ils ont partagé leurs connaissances en matière de gestion de patrimoine, de fiscalité, d'immobilier ... Et les maisons de fonds ont effectué des présentations de promotion de leurs nouveaux fonds.Pourquoi organiser un tel forum chaque année ? Marc Dhondt : " Parce qu'il y a énormément de potentiel en Belgique pour la gestion de fortune avec une assurance-vie Branche 23. Les contrats d'assurances représentent aujourd'hui à peine quelques pour cent du marché en Belgique, et déjà 95% en France. Cette différence est due à la fiscalité, ainsi qu'aux compétences nécessaires pour aligner le produit avec la situation spécifique de l'investisseur. L'assurance-vie Branche 23 est plus complexe qu'un produit de placement que le premier intermédiaire venu peut pour ainsi dire aller prendre sur une étagère. C'est la raison pour laquelle nous faisons intervenir des courtiers en assurances. La Belgique est mûre pour la gestion de patrimoine et la planification de succession via l'assurance-vie Branche 23. "Pascal van den Berge est fondateur et gérant du bureau de courtiers Finstra, spécialisé en assurances-vie depuis 25 ans. Finstra est en outre un des premiers courtiers à avoir travaillé avec OneLife. Lors du forum organisé par OneLife, il a expliqué l'importance de l'assurance-vie Branche 23 pour la gestion de patrimoine et la planification de succession.Il y a deux grandes sortes d'assurances-vie : la Branche 21 et la Branche 23. Dans les deux cas, vous payez une prime et vous touchez en cas de vie ou de décès un montant 'assuré'. La compagnie d'assurances investit les primes pour obtenir du rendement.· Dans le cas d'une assurance de la Branche 21, votre capital en cas de vie ou de décès est convenu et garanti au préalable, et vous obtenez un rendement garanti sur les primes versées, plus une participation bénéficiaire éventuelle si l'évolution est très bonne.· Dans le cas d'une assurance-vie de la Branche 23, le capital composé avec les primes n'est (généralement) pas garanti. On peut comparer la Branche 23 avec des fonds de placement, ce qui veut dire plus de risque (selon les classes d'actifs présentes dans le fonds) mais donc aussi des possibilités de meilleurs rendements.Pascal van den Berge : " Une différence importante entre la Branche 21 et la Branche 23 est la possibilité d'un meilleur rendement pour la Branche 23, via le placement dans des fonds, mais sans garantie de ce rendement. S'il est important de connaître à l'avance le capital-décès (montant fixe ou dégressif), cela peut être intégré dans le contrat. De plus, avec une Branche 23, vous ne payez pas de taxe à la date de fin du contrat. "Puisque dans un contrat d'assurance Branche 23, la compagnie d'assurance investit toutes les primes dans des fonds de placement, ne pourrait-on pas aussi bien investir dans des fonds directement soi-même ou via un intermédiaire ? Pascal van den Berge : " Bien sûr, si vous avez les connaissances requises. Mais avec une Branche 23, vous avez la possibilité d'inclure des besoins et des souhaits supplémentaires dans un contrat d'assurance. "" C'est exactement ce que nous faisons : nous parlons avec notre client (chef d'entreprise ou profession libérale) de sa situation (financière) et de ses souhaits, et nous proposons ensuite des solutions alignées sur son appétit de risque et son profil d'investisseur (MiFID). Si ces solutions changent au fil du temps, tant en ce qui concerne le montant que la sorte de couverture, nous pouvons adapter le contrat. "Pascal van den Berge pense aussi à l'engagement individuel de pension (EIP) pour les chefs d'entreprise. " C'est une façon légale de faire payer par une société les primes pour une pension complémentaire et de faire en sorte que le capital revienne au chef d'entreprise en tant que personne physique. Pour cet EIP, vous pouvez souscrire une assurance-vie Branche 21 ou Branche 23, dont la prime est déductible immédiatement et à 100%. À l'assurance-vie proprement dite, vous pouvez ajouter des couvertures supplémentaires - en cas de décès, d'accident ou d'invalidité. "" L'assurance-vie Branche 23 convient également pour la planification de succession. En l'absence de testament, les possessions du défunt vont à ses héritiers légaux. Vous pouvez déroger à cette règle en établissant un testament, mais il est plus facile de le faire par le biais d'un contrat d'assurance-vie dans lequel vous choisissez un ou plusieurs bénéficiaires. La clause bénéficiaire peut toujours être modifiée ultérieurement. En combinant une donation et une assurance-vie avec bénéficiaire acceptant, vous pouvez aussi garder le contrôle du montant donné, le cas échéant en ajoutant la clause de retour conventionnel de la donation. Ou fonctionner sur deux têtes avec un contrat d'assurance-vie, de sorte que le placement ne s'arrête pas au décès d'un des deux. "" Cela donne donc suffisamment de matière à réflexion pour envisager un contrat d'assurance-vie à la fois pour la gestion de patrimoine et la planification de succession. Pour la Branche 23, nous aimons particulièrement travailler avec la compagnie d'assurances OneLife. C'est une des plus anciennes compagnies, elle compte pas mal de gens très compétents dans son équipe et propose une offre importante de fonds internationaux de haute qualité. OneLife partage en outre ses connaissances avec ses partenaires dans la distribution, et ses spécialistes en gestion de patrimoine et en planification de succession sont faciles à toucher. Ils ont en outre une appli et un site Web interactifs pour les courtiers et les clients. "Dirk Frimout : en route pour le futurLe forum The Future of Wealth Management s'est clôturé sur un exposé de Dirk Frimout. En 1992, l'astrophysicien belge a effectué un vol dans l'espace pour l'ESA, l'agence spatiale européenne, et a ainsi, accessoirement, été le premier Belge dans l'espace. Pendant son exposé très apprécié, les mots travail d'équipe, innovation, changement, passion, défi et engagement sont souvent revenus. Ce n'est pas un hasard si, dans ses développements de produits et dans ses contacts avec le marché, que ce soit la distribution ou les clients, OneLife accorde également beaucoup de place à ces concepts.