"En investissant dans l'immobilier, choisir n'est pas forcément renoncer", selon Frédéric Tempel. D'après lui, il est parfaitement possible de combiner les avantages de différents types d'investissements immobiliers.

Investir de manière flexible dans l'immobilier

Une stratégie flexible en matière d'investissement immobilier implique une combinaison d'actions et d'obligations émises par des sociétés immobilières cotées du monde entier, ayant en portefeuille des propriétés résidentielles, industrielles ou encore commerciales. Cela permet une diversification des sources de rendement en évitant l'illiquidité des biens immobiliers physiques et, éventuellement, une atténuation de l'impact d'une remontée des taux d'intérêt. Par conséquent, il est important que la répartition des actifs soit constamment ajustée en fonction de l'évolution du marché immobilier. Ainsi, il est possible de répondre rapidement aux nouvelles opportunités d'investissement et de gérer les risques tout au long des cycles économiques et de marché.

Frédéric Tempel, Gérant principal de l'immobilier coté chez AXA IM

Perspectives

La politique monétaire accommodante de la Fed et de la BCE est favorable aux sociétés immobilières cotées en bourse, mais la sélectivité reste de mise.

La préférence est donnée aux sociétés immobilières qui poursuivent leurs efforts opérationnels et qui ont de bonnes perspectives bénéficiaires, car elles s'efforcent de conserver leurs locataires, de contrôler leurs coûts et de bien gérer les contrats de bail qui arrivent à échéance. Elles doivent non seulement disposer d'un portefeuille de propriétés de première qualité pour maintenir et accroître leur "pricing power", mais doivent également gérer activement ce portefeuille afin de rester compétitives dans un contexte où les exigences des clients sont en constante évolution.

"Une stratégie qui combine de manière flexible des actions et des obligations de sociétés immobilières cotées en bourse répond au défi auquel sont confrontés les investisseurs immobiliers".

D'une manière générale, nous pensons que le secteur immobilier restera une source de plus-value grâce à un certain nombre de changements structurels. La technologie, par exemple, entraîne une demande croissante pour un nouveau type d'espace de travail adapté au "co-working" et au travail flexibles ("flex-desk"). L'économie, qui est en constante évolution, a également un impact majeur sur le secteur de l'immobilier. Ainsi, il existe un besoin croissant de centres de données et de biens immobiliers dédiés à la logistique tels que des entrepôts dans lesquels les biens achetés en ligne peuvent être stockés et ensuite distribués.

Vous voulez en savoir plus sur l'investissement immobilier flexible ? Consultez notre site.

"En investissant dans l'immobilier, choisir n'est pas forcément renoncer", selon Frédéric Tempel. D'après lui, il est parfaitement possible de combiner les avantages de différents types d'investissements immobiliers.Une stratégie flexible en matière d'investissement immobilier implique une combinaison d'actions et d'obligations émises par des sociétés immobilières cotées du monde entier, ayant en portefeuille des propriétés résidentielles, industrielles ou encore commerciales. Cela permet une diversification des sources de rendement en évitant l'illiquidité des biens immobiliers physiques et, éventuellement, une atténuation de l'impact d'une remontée des taux d'intérêt. Par conséquent, il est important que la répartition des actifs soit constamment ajustée en fonction de l'évolution du marché immobilier. Ainsi, il est possible de répondre rapidement aux nouvelles opportunités d'investissement et de gérer les risques tout au long des cycles économiques et de marché.La politique monétaire accommodante de la Fed et de la BCE est favorable aux sociétés immobilières cotées en bourse, mais la sélectivité reste de mise.La préférence est donnée aux sociétés immobilières qui poursuivent leurs efforts opérationnels et qui ont de bonnes perspectives bénéficiaires, car elles s'efforcent de conserver leurs locataires, de contrôler leurs coûts et de bien gérer les contrats de bail qui arrivent à échéance. Elles doivent non seulement disposer d'un portefeuille de propriétés de première qualité pour maintenir et accroître leur "pricing power", mais doivent également gérer activement ce portefeuille afin de rester compétitives dans un contexte où les exigences des clients sont en constante évolution.D'une manière générale, nous pensons que le secteur immobilier restera une source de plus-value grâce à un certain nombre de changements structurels. La technologie, par exemple, entraîne une demande croissante pour un nouveau type d'espace de travail adapté au "co-working" et au travail flexibles ("flex-desk"). L'économie, qui est en constante évolution, a également un impact majeur sur le secteur de l'immobilier. Ainsi, il existe un besoin croissant de centres de données et de biens immobiliers dédiés à la logistique tels que des entrepôts dans lesquels les biens achetés en ligne peuvent être stockés et ensuite distribués.Vous voulez en savoir plus sur l'investissement immobilier flexible ? Consultez notre site.