Il ressort d'une étude que 78 % des professionnels du marketing déclarent que l'engagement de leurs clients repose sur des données. La collecte d'informations par différents canaux et sources en ligne fournit un profil de client permettant de s'adapter mieux encore aux préférences de la clientèle. Avec une stratégie de first party data, l'atout que constitue le contact avec le client est plus important encore; 88 % des clients sont en effet prêts à partager leurs données pour bénéficier d'offres personnalisées. Ces données doivent être collectées de manière centralisée et être mises à disposition de l'ensemble de l'entreprise.

Une plateforme de données client pour un parcours client sur mesure

C'est pourquoi de plus en plus d'entreprises utilisent une plateforme de données client (Customer Data Platform ou CDP). Concrètement, une CDP est un système perfectionné de gestion des contacts, spécialement conçu pour les besoins de données à grande échelle et en temps réel des professionnels du marketing contemporains qui exercent leurs activités en ligne. La CDP se charge de collecter des données, de les harmoniser, de les activer et d'en extraire des informations permettant un parcours client sur mesure et des moments de contact pertinents, indépendamment du canal. 86 % des professionnels du marketing qui utilisent une CDP déclarent qu'ils en intensifieront encore l'utilisation à l'avenir.

La mise au ban des third party data

Tout naturellement, le cadre auquel s'applique le marketing de données est lui aussi appelé à changer. L'annonce en 2020 de la suppression des cookies tiers en raison du renforcement de la législation relative à la protection de la vie privée commence à produire ses effets. Bien que Google ait annoncé le report de l'abandon progressif des cookies à 2023, il vaut mieux vous préparer dès aujourd'hui à cette nouvelle réalité. Ce nouveau paradigme fixe des limites claires à la façon dont les entreprises peuvent récolter les données des clients. Il est dès lors d'autant plus frappant (ou inquiétant) de savoir que quelque 80 % des professionnels du marketing se fient encore aux cookies tiers pour leur stratégie de marketing en ligne.

Investissez dans une solide stratégie de first party data

L'avenir sans cookies requiert de nouvelles stratégies de marketing de données pour la personnalisation et la prise de mesures afin d'ajouter une valeur aux données des clients. Ces stratégies se concentrent sur les cookies first party qui peuvent, eux, actuellement encore être utilisés. Les professionnels du marketing dépendent depuis bien trop longtemps d'entreprises externes pour récolter des informations sur leurs clients. Ils voient désormais la nécessité d'une approche personnelle et doivent eux-mêmes extraire un maximum de données de leurs propres canaux en ligne. Ces données peuvent consister en des adresses e-mail, des numéros de téléphone, des adresses, des informations relatives à l'historique d'achat et des cookies avec l'autorisation du client. L'utilisation de l'IA peut encore renforcer la personnalisation parce que les données relatives à la localisation du client ou au temps passé sur une page peuvent fournir des informations sur les besoins du client.

Autorisation de partage des données

Pour faire court, investissez dans une stratégie "opt-in". Une fois que vous avez l'autorisation d'un client pour utiliser ses données personnelles si cela lui apporte une valeur ajoutée, utilisez également ces données dans vos campagnes marketing. Vous pouvez ainsi atteindre un client via une adresse e-mail cryptée avec des publicités pertinentes sur Google ou des plateformes de réseaux sociaux. Les méthodes traditionnelles de marketing en ligne comme le reciblage et les campagnes de notoriété de marque perdent de leur efficacité en cas de disparition des cookies. Les professionnels du marketing doivent être plus précis et agiles que jamais auparavant. Consacrez par exemple des budgets de reciblage auprès de partenaires médias où vous savez que vous avez de grandes chances de trouver vos clients ou qui ont un groupe cible comparable. Ou optez simplement pour le marketing de référence et d'influence et évaluez-en ensuite l'impact.

Une autre manière de mesurer le marketing de données

La manière de mesurer l'efficacité du marketing change également. Les anciennes méthodes, comme l'attribution multipoints, deviennent obsolètes dans un monde sans cookies. La banque américaine Hughes Federal Credit Union (HFCU) adopte également une autre approche à cet égard. Elle continue à utiliser les données personnelles dans le cadre de nouvelles offres à proposer à ses clients existants. Elle a également plus souvent recours à des fournisseurs qui ne récoltent pas de données via des pixels et des cookies, mais via des sources alternatives. Pensez aux identifiants d'appareil, aux adresses IP et à des emplacements géographiques spécifiques.

HCFU compare ensuite les données avant et après chaque campagne. Elle peut ainsi établir un lien entre de nouveaux comptes ouverts chez elle (avec les données personnelles dont elle dispose) et les données de ses fournisseurs. De cette manière, elle essaie d'identifier si de nouveaux comptes ont été ouverts à la suite de publicités spécifiques diffusées sur des appareils ou en des lieux géographiques.

Le marketing dans un monde sans cookies constitue une nouvelle évolution importante dans le paysage marketing actuel. Vous voudriez en savoir davantage sur cette tendance marketing et bien d'autres? Lisez ici le Rapport de Salesforce sur l'état du marketing.

Il ressort d'une étude que 78 % des professionnels du marketing déclarent que l'engagement de leurs clients repose sur des données. La collecte d'informations par différents canaux et sources en ligne fournit un profil de client permettant de s'adapter mieux encore aux préférences de la clientèle. Avec une stratégie de first party data, l'atout que constitue le contact avec le client est plus important encore; 88 % des clients sont en effet prêts à partager leurs données pour bénéficier d'offres personnalisées. Ces données doivent être collectées de manière centralisée et être mises à disposition de l'ensemble de l'entreprise. C'est pourquoi de plus en plus d'entreprises utilisent une plateforme de données client (Customer Data Platform ou CDP). Concrètement, une CDP est un système perfectionné de gestion des contacts, spécialement conçu pour les besoins de données à grande échelle et en temps réel des professionnels du marketing contemporains qui exercent leurs activités en ligne. La CDP se charge de collecter des données, de les harmoniser, de les activer et d'en extraire des informations permettant un parcours client sur mesure et des moments de contact pertinents, indépendamment du canal. 86 % des professionnels du marketing qui utilisent une CDP déclarent qu'ils en intensifieront encore l'utilisation à l'avenir.Tout naturellement, le cadre auquel s'applique le marketing de données est lui aussi appelé à changer. L'annonce en 2020 de la suppression des cookies tiers en raison du renforcement de la législation relative à la protection de la vie privée commence à produire ses effets. Bien que Google ait annoncé le report de l'abandon progressif des cookies à 2023, il vaut mieux vous préparer dès aujourd'hui à cette nouvelle réalité. Ce nouveau paradigme fixe des limites claires à la façon dont les entreprises peuvent récolter les données des clients. Il est dès lors d'autant plus frappant (ou inquiétant) de savoir que quelque 80 % des professionnels du marketing se fient encore aux cookies tiers pour leur stratégie de marketing en ligne. L'avenir sans cookies requiert de nouvelles stratégies de marketing de données pour la personnalisation et la prise de mesures afin d'ajouter une valeur aux données des clients. Ces stratégies se concentrent sur les cookies first party qui peuvent, eux, actuellement encore être utilisés. Les professionnels du marketing dépendent depuis bien trop longtemps d'entreprises externes pour récolter des informations sur leurs clients. Ils voient désormais la nécessité d'une approche personnelle et doivent eux-mêmes extraire un maximum de données de leurs propres canaux en ligne. Ces données peuvent consister en des adresses e-mail, des numéros de téléphone, des adresses, des informations relatives à l'historique d'achat et des cookies avec l'autorisation du client. L'utilisation de l'IA peut encore renforcer la personnalisation parce que les données relatives à la localisation du client ou au temps passé sur une page peuvent fournir des informations sur les besoins du client.Pour faire court, investissez dans une stratégie "opt-in". Une fois que vous avez l'autorisation d'un client pour utiliser ses données personnelles si cela lui apporte une valeur ajoutée, utilisez également ces données dans vos campagnes marketing. Vous pouvez ainsi atteindre un client via une adresse e-mail cryptée avec des publicités pertinentes sur Google ou des plateformes de réseaux sociaux. Les méthodes traditionnelles de marketing en ligne comme le reciblage et les campagnes de notoriété de marque perdent de leur efficacité en cas de disparition des cookies. Les professionnels du marketing doivent être plus précis et agiles que jamais auparavant. Consacrez par exemple des budgets de reciblage auprès de partenaires médias où vous savez que vous avez de grandes chances de trouver vos clients ou qui ont un groupe cible comparable. Ou optez simplement pour le marketing de référence et d'influence et évaluez-en ensuite l'impact. La manière de mesurer l'efficacité du marketing change également. Les anciennes méthodes, comme l'attribution multipoints, deviennent obsolètes dans un monde sans cookies. La banque américaine Hughes Federal Credit Union (HFCU) adopte également une autre approche à cet égard. Elle continue à utiliser les données personnelles dans le cadre de nouvelles offres à proposer à ses clients existants. Elle a également plus souvent recours à des fournisseurs qui ne récoltent pas de données via des pixels et des cookies, mais via des sources alternatives. Pensez aux identifiants d'appareil, aux adresses IP et à des emplacements géographiques spécifiques.HCFU compare ensuite les données avant et après chaque campagne. Elle peut ainsi établir un lien entre de nouveaux comptes ouverts chez elle (avec les données personnelles dont elle dispose) et les données de ses fournisseurs. De cette manière, elle essaie d'identifier si de nouveaux comptes ont été ouverts à la suite de publicités spécifiques diffusées sur des appareils ou en des lieux géographiques.