SAP NOW Live, l'événement virtuel de l'année, se décline en 6 sessions durant lesquelles nous donnons la parole aux experts pour aborder 2021 au niveau de la numérisation et ceci pour chaque département. Cette semaine : Que réserve l'avenir aux professionnels des ressources humaines ?

L'une des choses sur lesquelles la situation actuelle a probablement eu le plus d'impact, c'est notre façon de travailler. Du jour au lendemain, les entreprises ont été obligées de changer. Non seulement nous étions inquiets pour notre propre santé et celle de notre famille, mais nous avons soudain dû faire de notre maison notre bureau.

Pour de nombreux responsables des ressources humaines, ceci venait - et vient encore toujours - avec plusieurs défis. Tim Doetjes, directeur des ressources humaines de SAP Belgique & Luxembourg, nous raconte comment il a vécu ce changement.

"Pour beaucoup, ces premiers mois ressemblaient un peu à une lune de miel. Les employés de SAP étaient déjà familiarisés avec le travail à domicile, cette obligation ne nécessitait pas trop d'ajustements. De nouvelles initiatives ont été lancées, telles que les " coins café " et les " apéros virtuels ", qui ont été très appréciées par beaucoup. Mais plus l'été s'approchait, plus ces ondes positives s'estompaient. Comme nos perspectives de fin du confinement étaient toujours repoussées, tout le monde a dû, mentalement, beaucoup endurer. C'est pourquoi Il est devenu plus important que jamais de se concentrer sur la santé et le bien-être. "

Un défi important pour les employeurs et les responsables RH aujourd'hui, et peut-être aussi à l'avenir, sera de trouver la bonne façon d'aider les gens en tant qu'"individus" d'une part, et de les guider de la bonne façon en tant qu' "employés " d'autre part. La confiance mutuelle est primordiale à cet égard. Il ne devrait pas être nécessaire de rester assis devant son ordinateur de 8h du matin à 8h du soir pour montrer aux responsables que vous êtes suffisamment performant. Ce sont les résultats qui comptent - un leadership axé sur les résultats - plutôt qu'un leadership axé sur le temps.

Tim Doetjes : "Personnellement, j'ai trouvé la déclaration du professeur Luc Bernard très pertinente. Il ne parle pas d'"employés" mais de "membres du personnel". Il est important d'indiquer que les gens font partie d'une équipe, qu'ils ne sont pas seuls. Qu'ils jouent un rôle au sein de l'organisation. La culture du " feedback " est essentielle à cet égard. Donner aux employés la possibilité de formuler leurs opinions, de proposer des idées. Et... puis en assurer le suivi bien sûr."

Toutes les entreprises ne sont pas toujours enclins à cette idée ou n'ont pas encore adopté cette culture. Dans le cadre de la volonté de rester connecté et engagé en tant qu'équipe - en tant qu'entreprise - il est néanmoins extrêmement important d'être aussi transparent que possible. L'instauration de cette culture, la collecte des informations en retour et leur traitement adéquat sont essentiels et constitueront l'un des principaux défis pour les RH en 2021.

"Comment faire pour que les gens restent engagés et connectés ? Chez SAP, nous utilisons l'une de nos propres solutions pour évaluer régulièrement le bien-être de nos employés. Nous y travaillons depuis quelques années maintenant et nous en utilisons les résultats de manière efficace dans notre stratégie. Pendant cette crise, nous nous demandons de plus en plus souvent ce qui (pré)occupe nos membres. Veulent-ils plus de coins café ? Que faut-il faire pour optimiser leur travail ? Que pouvons-nous faire pour améliorer leur bien-être ? Sur la base des commentaires de nos employés, nous avons adapté nos réunions à 25 ou 50 minutes, laissant de la place pour une tasse de café ou autre chose. Un petit ajustement qui est très apprécié par nos employés, ne serait-ce que comme un signe qu'ils sont écoutés."

En fait, le bien-être des employés semble être la principale préoccupation des participants à un sondage lors de la table ronde organisée dans le cadre de SAP NOW Live. Pour 40 % des participants, l'impact du travail à distance est le plus grand défi des mois à venir. 28% ont indiqué que la formation de leurs employés pour travailler de manière optimale dans ce nouveau monde numérique est leur principale préoccupation. Pour 27 %, il s'agit de recruter et de garder des employés talentueux.

"Chez SAP, l'impact du travail à domicile sur le bien-être de nos employés est également une priorité. C'est - et cela restera - notre priorité pour les mois à venir. Je voudrais également encourager chacun à réfléchir un moment, avant de répondre à la question : comment allez-vous ? N'ayez pas peur d'être sincère, d'indiquer ce qui ne va pas, de dire que vous n'allez pas bien ou que tout va bien, bien sûr. Il est important que les organisations osent discuter de ce sujet. C'est OK de ne pas être OK !" conclut Tim.

SAP NOW Live propose aux entreprises des webinars live pendant 8 semaines sur les nouvelles tendances et les solutions concrètes pour les ventes, les services et le marketing, les ressources humaines, la chaîne d'approvisionnement, les finances et les TIC.

Curieux ? Surfez sur ce lien et choisissez votre session. Ou passez en revue la table ronde avec Tim Doetjes, Goele Goris & Luc Bernard.

L'une des choses sur lesquelles la situation actuelle a probablement eu le plus d'impact, c'est notre façon de travailler. Du jour au lendemain, les entreprises ont été obligées de changer. Non seulement nous étions inquiets pour notre propre santé et celle de notre famille, mais nous avons soudain dû faire de notre maison notre bureau.Pour de nombreux responsables des ressources humaines, ceci venait - et vient encore toujours - avec plusieurs défis. Tim Doetjes, directeur des ressources humaines de SAP Belgique & Luxembourg, nous raconte comment il a vécu ce changement."Pour beaucoup, ces premiers mois ressemblaient un peu à une lune de miel. Les employés de SAP étaient déjà familiarisés avec le travail à domicile, cette obligation ne nécessitait pas trop d'ajustements. De nouvelles initiatives ont été lancées, telles que les " coins café " et les " apéros virtuels ", qui ont été très appréciées par beaucoup. Mais plus l'été s'approchait, plus ces ondes positives s'estompaient. Comme nos perspectives de fin du confinement étaient toujours repoussées, tout le monde a dû, mentalement, beaucoup endurer. C'est pourquoi Il est devenu plus important que jamais de se concentrer sur la santé et le bien-être. "Un défi important pour les employeurs et les responsables RH aujourd'hui, et peut-être aussi à l'avenir, sera de trouver la bonne façon d'aider les gens en tant qu'"individus" d'une part, et de les guider de la bonne façon en tant qu' "employés " d'autre part. La confiance mutuelle est primordiale à cet égard. Il ne devrait pas être nécessaire de rester assis devant son ordinateur de 8h du matin à 8h du soir pour montrer aux responsables que vous êtes suffisamment performant. Ce sont les résultats qui comptent - un leadership axé sur les résultats - plutôt qu'un leadership axé sur le temps.Tim Doetjes : "Personnellement, j'ai trouvé la déclaration du professeur Luc Bernard très pertinente. Il ne parle pas d'"employés" mais de "membres du personnel". Il est important d'indiquer que les gens font partie d'une équipe, qu'ils ne sont pas seuls. Qu'ils jouent un rôle au sein de l'organisation. La culture du " feedback " est essentielle à cet égard. Donner aux employés la possibilité de formuler leurs opinions, de proposer des idées. Et... puis en assurer le suivi bien sûr."Toutes les entreprises ne sont pas toujours enclins à cette idée ou n'ont pas encore adopté cette culture. Dans le cadre de la volonté de rester connecté et engagé en tant qu'équipe - en tant qu'entreprise - il est néanmoins extrêmement important d'être aussi transparent que possible. L'instauration de cette culture, la collecte des informations en retour et leur traitement adéquat sont essentiels et constitueront l'un des principaux défis pour les RH en 2021."Comment faire pour que les gens restent engagés et connectés ? Chez SAP, nous utilisons l'une de nos propres solutions pour évaluer régulièrement le bien-être de nos employés. Nous y travaillons depuis quelques années maintenant et nous en utilisons les résultats de manière efficace dans notre stratégie. Pendant cette crise, nous nous demandons de plus en plus souvent ce qui (pré)occupe nos membres. Veulent-ils plus de coins café ? Que faut-il faire pour optimiser leur travail ? Que pouvons-nous faire pour améliorer leur bien-être ? Sur la base des commentaires de nos employés, nous avons adapté nos réunions à 25 ou 50 minutes, laissant de la place pour une tasse de café ou autre chose. Un petit ajustement qui est très apprécié par nos employés, ne serait-ce que comme un signe qu'ils sont écoutés." En fait, le bien-être des employés semble être la principale préoccupation des participants à un sondage lors de la table ronde organisée dans le cadre de SAP NOW Live. Pour 40 % des participants, l'impact du travail à distance est le plus grand défi des mois à venir. 28% ont indiqué que la formation de leurs employés pour travailler de manière optimale dans ce nouveau monde numérique est leur principale préoccupation. Pour 27 %, il s'agit de recruter et de garder des employés talentueux."Chez SAP, l'impact du travail à domicile sur le bien-être de nos employés est également une priorité. C'est - et cela restera - notre priorité pour les mois à venir. Je voudrais également encourager chacun à réfléchir un moment, avant de répondre à la question : comment allez-vous ? N'ayez pas peur d'être sincère, d'indiquer ce qui ne va pas, de dire que vous n'allez pas bien ou que tout va bien, bien sûr. Il est important que les organisations osent discuter de ce sujet. C'est OK de ne pas être OK !" conclut Tim.