La raffinerie Total d'Anvers est considérée comme un fleuron européen du groupe Total, qui a décidé d'y investir massivement. L'usine anversoise va ainsi bénéficier d'un investissement d'un milliard d'euros, qui sera annoncé en mai. Patrick Pouyanné en dévoile les grandes lignes dans La Libre Belgique. Ce montant d'un milliard d'euros servira à conforter l'intégration raffinage et pétrochimie. Il est également question d'une réorganisation de certaines unités. Cet investissement ne créera toutefois pas d'emplois supplémentaires à Anvers. "L'emploi total étant de 1.700 personnes, il y aura des glissements d'unités anciennes les plus fragiles vers les unités nouvelles. Nous adaptons nos schémas industriels en proposant des évolutions de carrière au personnel. Nos investissements vont nous permettre de gérer les évolutions au sein de la plate-forme dans le cadre du pacte social de l'entreprise et bien sûr sans licenciement", précise le directeur général. (Belga)

La raffinerie Total d'Anvers est considérée comme un fleuron européen du groupe Total, qui a décidé d'y investir massivement. L'usine anversoise va ainsi bénéficier d'un investissement d'un milliard d'euros, qui sera annoncé en mai. Patrick Pouyanné en dévoile les grandes lignes dans La Libre Belgique. Ce montant d'un milliard d'euros servira à conforter l'intégration raffinage et pétrochimie. Il est également question d'une réorganisation de certaines unités. Cet investissement ne créera toutefois pas d'emplois supplémentaires à Anvers. "L'emploi total étant de 1.700 personnes, il y aura des glissements d'unités anciennes les plus fragiles vers les unités nouvelles. Nous adaptons nos schémas industriels en proposant des évolutions de carrière au personnel. Nos investissements vont nous permettre de gérer les évolutions au sein de la plate-forme dans le cadre du pacte social de l'entreprise et bien sûr sans licenciement", précise le directeur général. (Belga)