La circulation des ferries sur ce tronçon de la Manche avait été interrompue dimanche midi "jusqu'à nouvel ordre" en raison des vents violents soufflant sur le littoral, du côté français comme du côté britannique. Elle a repris lundi à 05H00 (03H00 GMT), certains bateaux devant toutefois être assistés par des remorqueurs pour leurs manoeuvres portuaires.

La circulation des trains régionaux, suspendue depuis dimanche soir, reste interrompue sur l'ensemble du réseau du Nord de la France et la société publique SNCF prévoyait encore de fortes perturbations lundi.

Les pompiers du Nord ont indiqué avoir été mobilisés sur un millier d'interventions dans la nuit de dimanche à lundi, notamment pour des chutes d'arbres ou de câbles électriques et des toitures arrachées sous la force du vent, mais aucune victime n'est à déplorer.

Près de 130.000 foyers étaient privés d'électricité lundi matin en raison de la tempête, a indiqué à l'AFP le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis.

Les régions les plus touchées sont la Bretagne, la Normandie, les Hauts-de-France, le Grand Est, l'Ile-de-France et le Centre. "Nos équipes sont sur le terrain pour faire le point sur la situation", a précisé Enedis.

L'ensemble du Nord de la France restait lundi matin en vigilance orange pour vents violents, selon Météo France qui a relevé dans la nuit des rafales allant jusqu'à 139 km/h au Cap Gris-Nez (Pas-de-Calais).

Après avoir balayé le tiers nord de la France, la tempête Ciara a poursuivi dans la nuit sa progression vers l'est, tandis qu'en Corse des rafales de vent à 200 km/h sont redoutées pour la nuit prochaine.

Des blessés et les grandes lignes à l'arrêt en Allemagne

Les grandes lignes ferroviaires étaient toujours à l'arrêt lundi matin en Allemagne en raison de la tempête Ciara, qui a fait plusieurs blessés dont au moins trois graves.

Deux femmes ont été grièvement blessées par un arbre à Sarrebruck et l'une d'elles était entre la vie et la mort, a indiqué la police dans la nuit tandis qu'un adolescent de 16 ans a été blessé à la tête par une branche d'arbre à Paderborn.

Côté transports, les grandes lignes, à l'arrêt depuis la soirée de dimanche dans l'ensemble du pays, le resteront au moins jusqu'à 09H00 GMT selon l'opérateur ferroviaire Deutsche Bahn, qui prévoit des perturbations toute la journée alors que la tempête se déplace vers le sud de l'Allemagne.

"Plusieurs centaines" de voyageurs ont passé la nuit dans les dizaines de trains mis à disposition dans les gares, selon Deutsche Bahn.

A Francfort, une grue de chantier a percuté le toit de la cathédrale a expliqué la police sans être en mesure de détailler l'ampleur des dégâts.

La tempête Ciara a poursuivi sa course dans la nuit de dimanche à lundi, balayant le nord et l'ouest de l'Allemagne.

Des centaines de vols ont été annulés, dont 420 à Munich, 190 à Francfort et 150 à Düsseldorf et Cologne, selon l'agence DPA.

L'alerte rouge intempéries est toujours en vigueur pour le sud du pays, dont l'alerte maximale pour certaines régions.

La circulation des ferries sur ce tronçon de la Manche avait été interrompue dimanche midi "jusqu'à nouvel ordre" en raison des vents violents soufflant sur le littoral, du côté français comme du côté britannique. Elle a repris lundi à 05H00 (03H00 GMT), certains bateaux devant toutefois être assistés par des remorqueurs pour leurs manoeuvres portuaires.La circulation des trains régionaux, suspendue depuis dimanche soir, reste interrompue sur l'ensemble du réseau du Nord de la France et la société publique SNCF prévoyait encore de fortes perturbations lundi.Les pompiers du Nord ont indiqué avoir été mobilisés sur un millier d'interventions dans la nuit de dimanche à lundi, notamment pour des chutes d'arbres ou de câbles électriques et des toitures arrachées sous la force du vent, mais aucune victime n'est à déplorer. Près de 130.000 foyers étaient privés d'électricité lundi matin en raison de la tempête, a indiqué à l'AFP le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis.Les régions les plus touchées sont la Bretagne, la Normandie, les Hauts-de-France, le Grand Est, l'Ile-de-France et le Centre. "Nos équipes sont sur le terrain pour faire le point sur la situation", a précisé Enedis.L'ensemble du Nord de la France restait lundi matin en vigilance orange pour vents violents, selon Météo France qui a relevé dans la nuit des rafales allant jusqu'à 139 km/h au Cap Gris-Nez (Pas-de-Calais).Après avoir balayé le tiers nord de la France, la tempête Ciara a poursuivi dans la nuit sa progression vers l'est, tandis qu'en Corse des rafales de vent à 200 km/h sont redoutées pour la nuit prochaine.