Tout sur républicains

Moins d'un mois avant son départ de la Maison Blanche, Donald Trump a effectué une volte-face spectaculaire dimanche soir : le président américain a abruptement ratifié, après des jours de résistance, le nouveau plan de relance économique de 900 milliards de dollars accordant des aides aux ménages et aux petites entreprises.

Alors que ses adversaires préparent déjà l'élection présidentielle de 2022 et que la crise économique et sociale est partie pour durer, le président français pourrait étendre son influence sur la scène internationale.

Amid Faljaoui nous dit que les Americains qui ont voté pour Trump font passer l'économie avant la santé. Ce sont en quelques sorte des partisans de l'immunité collective.

Alors que l'épidémie se répand aux États-Unis, où elle a déjà fait un millier de morts, les autorités américaines se préparent à mettre en place un plan de sauvetage doublement historique : historique par son montant d'abord, 2.000 milliards de dollars. Historique par sa nature aussi : c'est la première fois qu'un pays pratique vraiment la "monnaie hélicoptère", en distribuant de l'argent à une bonne partie de ses citoyens pour faire redémarrer l'économie.

Les géants du Net comme Google, Facebook, Apple et Amazon sont aussi dans le collimateur de la justice américaine. Et comme cette fois, c'est du sérieux, les cours des actions de ces géants du numérique ont chuté en Bourse.