Tout sur Gazprom

L'UE a accepté jeudi les concessions de Gazprom, afin de dissiper les reproches qui lui sont fait d'abus de position dominante dans huit pays d'Europe de l'Est, ce qui permet au géant gazier russe d'échapper à une amende.

La Russie a couvert près du tiers de la consommation de gaz du continent européen en 2016, un niveau jamais vu malgré les tensions avec l'Union européenne, a indiqué lundi Gazprom.

Le groupe français, qui revendique 60.000 clients belges, crée la surprise avec ce premier investissement dans la production d'électricité en Belgique. La centrale de Marcinelle semblait pourtant promise à Gazprom.

Brouillé avec les Européens, concurrencé en Russie et désormais dans le viseur des Etats-Unis: les nuages s'amoncellent au-dessus du géant russe du gaz Gazprom, au point que l'idée d'un démantèlement devienne de moins en moins tabou.

Le puissant fournisseur russe de gaz Gazprom abuse de sa position dominante dans plusieurs pays européens, selon les conclusions provisoires de la Commission européenne, qui a décidé mercredi d'envoyer à Gazprom une communication de griefs.

La Commission européenne va lancer mercredi une procédure pour entraves à la concurrence contre le géant gazier Gazprom, en lui faisant parvenir une communication des griefs, a-t-on appris lundi de deux sources proches du dossier. Les services de la concurrence à la Commission se sont refusés à tout commentaire.

Une demande en baisse en provenance de l'Europe, en raison d'un temps clément, et le conflit gazier avec l'Ukraine ont pesé lourdement sur les résultats du géant russe dont le bénéfice s'est monté en 2014 à 189 milliards de roubles (près de 3 milliards d'euros), en recul de 70% par rapport à l'année précédente.

L'Ukraine, privée de facto de la Crimée, de ses deux millions d'habitants et de ses stations balnéaires, a perdu aussi le contrôle de ses gisements gaziers de la mer Noire, qui pourraient revenir au géant russe Gazprom.

Le géant public russe Gazprom a menacé vendredi l'Ukraine d'interrompre ses exportations de gaz en raison d'impayés de 1,89 milliard de dollars, comme ce fut le cas en 2009, quand des coupures avaient perturbé l'approvisionnement de pays européens.

Gazprom a décidé de mettre fin à partir du mois d'avril à la baisse du prix du gaz vendu à l'Ukraine, accordée en décembre dans le cadre d'un plan de sauvetage de cette ex-république soviétique, a annoncé mardi le patron du géant russe, Alexeï Miller. Dans le foulée, l'UE a fait savoir qu'elle allait aider l'Ukraine à régler sa dette de gaz (2 milliards de dollars).

Enel a signé vendredi une lettre d'intention "non contraignante" avec le géant russe Gazprom prévoyant la vente de sa centrale TGV (turbine gaz-vapeur) de Marcinelle Energie (Charleroi), annonce le groupe italien dans un communiqué transmis à l'agence Belga.