Tout sur Crimée

Le géant du commerce en ligne Ozon a annoncé mercredi avoir dépassé ses objectifs et levé 1,2 milliard de dollars pour son entrée sur le Nasdaq, l'indice boursier technologique de Wall Street, un succès remarquable pour un groupe russe.

Le milliardaire russe Arkadi Rotenberg, ami d'enfance du président Poutine, a démenti les informations révélées par une enquête internationale affirmant qu'il avait utilisé la banque Barclays pour blanchir de l'argent, contournant les sanctions qui le frappent.

Comment dit-on " village Potemkine " en chinois ? Comme vous le savez sans doute, l'expression désigne un trompe-l'oeil à des fins de propagande. Selon une légende historique, de belles façades en carton-pâte auraient été érigées, à la demande du ministre russe Grigori Potemkine, afin de masquer la pauvreté des villages lors de la visite de l'impératrice Catherine II en 1787, en Crimée.

Depuis 6 ans, le nombre de riches ayant décidé d'élire domicile à l'étranger a pratiquement doublé. Une augmentation de 14% a été enregistrée rien qu'entre 2017 et 2018, selon les chiffres d'une étude du cabinet sud-africain New World Weath. Si les raisons de ces départs semblent a priori fiscales, d'autres critères rentrent aussi en ligne de compte.

L'Union européenne a sanctionné mardi six entreprises ou entités russes engagées dans la construction du pont de Kertch reliant la Russie et la Crimée, car cet ouvrage conforte l'annexion illégale de la péninsule par Moscou.

L'Ukraine a imposé mardi de nouvelles sanctions à la Russie, bloquant l'accès sur son territoire à des services internet russes très populaires, une décision controversée chez les Ukrainiens eux-mêmes et qualifiée par Moscou d'"inamicale".

L'Ukraine, privée de facto de la Crimée, de ses deux millions d'habitants et de ses stations balnéaires, a perdu aussi le contrôle de ses gisements gaziers de la mer Noire, qui pourraient revenir au géant russe Gazprom.

La Bourse de Moscou a chuté de plus de 4% ce vendredi à la mi-journée, Tokyo a cédé plus de 3% à la clôture et Wall Street a décroché jeudi soir, affectés par la nervosité des investisseurs face aux tensions en Ukraine, à deux jours du référendum sur la Crimée, et le ralentissement chinois.