Arnaud Lagardère, l'héritier et patron du groupe, a annoncé mardi devant des analystes qu'il était "très probable en 2013" que sa société sorte d'EADS, dans lequel il détient 7,5% de parts, selon M. Khiroun. Le programme du futur A350 "de mieux en mieux engagé tout comme celui de l'A400M", donne au groupe Lagardère une "fenêtre" pour céder sa participation, a expliqué Arnaud Lagardère, président du conseil d'administration d'EADS, selon M. Khiroun. M. Lagardère est devenu en juin président du conseil d'administration du groupe aréonautique en vertu d'un pacte conclu en 2007 entre Paris et Berlin. Le groupe Lagardère et l'Etat français sont actionnaires d'EADS à hauteur de 22,35% mais ce sont les représentants de Lagardère qui siègent au conseil d'administration. Daimler exerce 22,35% des droits de vote pour l'Allemagne. (BAJ)

Arnaud Lagardère, l'héritier et patron du groupe, a annoncé mardi devant des analystes qu'il était "très probable en 2013" que sa société sorte d'EADS, dans lequel il détient 7,5% de parts, selon M. Khiroun. Le programme du futur A350 "de mieux en mieux engagé tout comme celui de l'A400M", donne au groupe Lagardère une "fenêtre" pour céder sa participation, a expliqué Arnaud Lagardère, président du conseil d'administration d'EADS, selon M. Khiroun. M. Lagardère est devenu en juin président du conseil d'administration du groupe aréonautique en vertu d'un pacte conclu en 2007 entre Paris et Berlin. Le groupe Lagardère et l'Etat français sont actionnaires d'EADS à hauteur de 22,35% mais ce sont les représentants de Lagardère qui siègent au conseil d'administration. Daimler exerce 22,35% des droits de vote pour l'Allemagne. (BAJ)