Le texte, qui amende la loi de finances publiques, a été approuvé par 47 des 90 députés du Parlement, alors que l'opposition de centre droit a voté contre. Il apporte le cadre légal pour une recapitalisation des banques du pays, qui pourrait suivre l'annonce des résultats des tests de résistance menés sur les 10 principaux instituts bancaires slovènes, attendus pour le 13 décembre. "Immédiatement après la publication des résultats, nous devrons rapidement présenter aux potentiels investisseurs des informations claires sur les besoins en capital des banques, et dans le même temps, les mesures prises par le gouvernement", a expliqué la secrétaire d'État au ministère des Finances, Mateja Vranicar. Selon le texte, cet argent proviendra d'un prêt d'un milliard d'euros sur les marchés financiers, et de liquidités prévues dans le budget (3,7 milliards d'euros). Ces tests de résistance, supervisés par l'Union européenne, devraient définir le montant nécessaire pour recapitaliser les principales banques slovènes, détenues pour la plupart par l'État. De ces résultats dépendra un éventuel recours de la Slovénie à une aide de l'Union européenne. (Belga)

Le texte, qui amende la loi de finances publiques, a été approuvé par 47 des 90 députés du Parlement, alors que l'opposition de centre droit a voté contre. Il apporte le cadre légal pour une recapitalisation des banques du pays, qui pourrait suivre l'annonce des résultats des tests de résistance menés sur les 10 principaux instituts bancaires slovènes, attendus pour le 13 décembre. "Immédiatement après la publication des résultats, nous devrons rapidement présenter aux potentiels investisseurs des informations claires sur les besoins en capital des banques, et dans le même temps, les mesures prises par le gouvernement", a expliqué la secrétaire d'État au ministère des Finances, Mateja Vranicar. Selon le texte, cet argent proviendra d'un prêt d'un milliard d'euros sur les marchés financiers, et de liquidités prévues dans le budget (3,7 milliards d'euros). Ces tests de résistance, supervisés par l'Union européenne, devraient définir le montant nécessaire pour recapitaliser les principales banques slovènes, détenues pour la plupart par l'État. De ces résultats dépendra un éventuel recours de la Slovénie à une aide de l'Union européenne. (Belga)