Coca-Cola adore les ours blancs. Présents dans ses campagnes de pub depuis 90 ans déjà, ces gros mammifères arctiques symbolisent une espèce d'harmonie bienveillante pour la marque au point de repasser joyeusement à l'attaque pour la campagne 2013. Au menu : une série d'affiches bon enfant et un court-métrage de 7 minutes (!) produit par le réalisateur Ridley Scott...

Mais au-delà du capital-sympathie dégagé par l'animal, force est de constater que les dangers qui pèsent sur les ours blancs peuvent aussi, paradoxalement, "servir" Coca-Cola dans ses opérations de communication. Ainsi, ce 18 janvier, le plus célèbre des sodas s'associe au WWF pour une initiative conjointe baptisée Arctic Home visant à protéger les ours polaires de la menace d'extinction.

Concrètement, une immense sculpture de glace de trois mètres de haut représentant le mammifère vient d'être installée dans la gare bruxelloise du Midi, histoire de la laisser fondre tout doucement pour mieux sensibiliser les foules aux dangers du réchauffement climatique.

Une opération salutaire qui vise à récolter des fonds pour sauver les gros nounours, certes, mais qui sert aussi, l'air de rien, Coca-Cola dans le "développement durable" de sa marque.

Frédéric Brébant

Coca-Cola adore les ours blancs. Présents dans ses campagnes de pub depuis 90 ans déjà, ces gros mammifères arctiques symbolisent une espèce d'harmonie bienveillante pour la marque au point de repasser joyeusement à l'attaque pour la campagne 2013. Au menu : une série d'affiches bon enfant et un court-métrage de 7 minutes (!) produit par le réalisateur Ridley Scott...Mais au-delà du capital-sympathie dégagé par l'animal, force est de constater que les dangers qui pèsent sur les ours blancs peuvent aussi, paradoxalement, "servir" Coca-Cola dans ses opérations de communication. Ainsi, ce 18 janvier, le plus célèbre des sodas s'associe au WWF pour une initiative conjointe baptisée Arctic Home visant à protéger les ours polaires de la menace d'extinction.Concrètement, une immense sculpture de glace de trois mètres de haut représentant le mammifère vient d'être installée dans la gare bruxelloise du Midi, histoire de la laisser fondre tout doucement pour mieux sensibiliser les foules aux dangers du réchauffement climatique.Une opération salutaire qui vise à récolter des fonds pour sauver les gros nounours, certes, mais qui sert aussi, l'air de rien, Coca-Cola dans le "développement durable" de sa marque.Frédéric Brébant