Lors d'une réunion gouvernementale, M. Poutine a regretté que des entreprises métallurgiques russes aient été interdites d'exporter en Occident ou d'acheter à l'étranger des composants nécessaires pour la production de métal et d'acier.

"Ces mesures sont contraires aux principes de l'OMC que nos collègues européens ont sans cesse appelé à respecter. J'ordonne donc au gouvernement d'étudier la légalité de ces décisions (...) et de préparer d'ici le 1er juin une stratégie mise à jour de nos activités au sein de l'OMC", a déclaré le président russe. "Ces mesures inamicales visant les métallurgistes russes sont prises sur la base d'intérêts politiques momentanés", a-t-il poursuivi, assurant que ces mesures allaient entraîner une hausse des prix des métaux en Europe.

M. Poutine a souligné que la Russie est l'un des leaders mondiaux de la métallurgie, "dans le top 5 des producteurs d'acier" et occupe une "position dominante" pour la production de certains métaux non-ferreux.

Pour écouler les invendus, il a exigé de stimuler en Russie la demande de métaux avec des "projets sur le long-terme" et en stimulant le secteur de la construction et de l'industrie

Lors d'une réunion gouvernementale, M. Poutine a regretté que des entreprises métallurgiques russes aient été interdites d'exporter en Occident ou d'acheter à l'étranger des composants nécessaires pour la production de métal et d'acier."Ces mesures sont contraires aux principes de l'OMC que nos collègues européens ont sans cesse appelé à respecter. J'ordonne donc au gouvernement d'étudier la légalité de ces décisions (...) et de préparer d'ici le 1er juin une stratégie mise à jour de nos activités au sein de l'OMC", a déclaré le président russe. "Ces mesures inamicales visant les métallurgistes russes sont prises sur la base d'intérêts politiques momentanés", a-t-il poursuivi, assurant que ces mesures allaient entraîner une hausse des prix des métaux en Europe.M. Poutine a souligné que la Russie est l'un des leaders mondiaux de la métallurgie, "dans le top 5 des producteurs d'acier" et occupe une "position dominante" pour la production de certains métaux non-ferreux. Pour écouler les invendus, il a exigé de stimuler en Russie la demande de métaux avec des "projets sur le long-terme" et en stimulant le secteur de la construction et de l'industrie