Se posant en chevalier blanc, Zuhal Demir, ministre en charge de l'Environnement, avait en effet estimé lors de son audition que la société publique des déchets flamande (OVAM) avait commis ...

Se posant en chevalier blanc, Zuhal Demir, ministre en charge de l'Environnement, avait en effet estimé lors de son audition que la société publique des déchets flamande (OVAM) avait commis des erreurs de jugement et tardé à transmettre certains documents à son cabinet.Piquée au vif, Henny De Baets, de tendance socialiste et proche de la pension, a réagi vertement. "Les déclarations de la ministre sont totalement infondées", a écrit la patronne de l'OVAM dans un courrier adressé au président de la commission d'enquête. Depuis, plus personne ne sait comment arrêter ce combat de cheffes. Une confrontation s'avère inévitable. Les projecteurs se trouveront ainsi braqués sur une parfaite inconnue qui n'a jamais défrayé la chronique, sauf une fois. Epouse de feu Norbert De Batselier, à l'époque président du Parlement flamand, Henny De Baets avait en effet été nommée en 2005, dans le cadre d'un accord politique, patronne ad interim de l'OVAM.