La situation dans l'Union européenne n'est guère plus optimiste : si de février à mars, le taux de chômage est resté stable à 10,9%, il a toutefois augmenté par rapport à mars de l'an passé (10,3%).

La Belgique se place en dessous des moyennes européennes avec un taux à 8,2%.

Augmentation dans 19 des 27 pays européens

Le chômage touche principalement les pays sud-européens : en janvier, ce taux atteignait 27,2% en Grèce, 26,7% en Espagne et 17,5% au Portugal.

Ces pays font partie des dix-neuf pays de l'Union européenne à voir leur taux de chômage augmenter par rapport à mars 2012. A l'inverse, l'Autriche est le pays où le taux de chômage est le plus faible avec 4,7%.

Selon l'Eurostat, l'Allemagne vient en deuxième avec un chômage à 5,4%. Un chiffre qui diffère de celui publié mardi par l'office fédéral allemand pour l'emploi : en excluant des calculs les gains et pertes d'emplois dus à l'activité saisonnière, le taux de chômage s'élève selon lui à 6,9%. Si ce taux se maintient, l'office fédéral estime toutefois que le nombre de chômeurs en Allemagne a augmenté de 4.000 personnes en un mois.

Les femmes et les jeunes toujours plus touchés

Les Européennes sont plus touchées par le chômage que les Européens. Selon l'Eurostat, en Union européenne, elles sont 11% à être demandeuses d'emploi contre 10,9% pour les hommes.

Enfin la jeunesse européenne est la catégorie de la population qui souffre le plus des difficultés d'emploi : 23,5% des moins de 25 ans en UE sont demandeurs d'emploi. Là encore, les pays les plus touchés sont au sud de l'Europe : 59,1% des jeunes Grecs étaient au chômage en janvier dernier. Viennent ensuite l'Espagne (55,9% en mars), l'Italie (38,4%) et le Portugal (38,3%).

La situation dans l'Union européenne n'est guère plus optimiste : si de février à mars, le taux de chômage est resté stable à 10,9%, il a toutefois augmenté par rapport à mars de l'an passé (10,3%). La Belgique se place en dessous des moyennes européennes avec un taux à 8,2%. Augmentation dans 19 des 27 pays européensLe chômage touche principalement les pays sud-européens : en janvier, ce taux atteignait 27,2% en Grèce, 26,7% en Espagne et 17,5% au Portugal. Ces pays font partie des dix-neuf pays de l'Union européenne à voir leur taux de chômage augmenter par rapport à mars 2012. A l'inverse, l'Autriche est le pays où le taux de chômage est le plus faible avec 4,7%. Selon l'Eurostat, l'Allemagne vient en deuxième avec un chômage à 5,4%. Un chiffre qui diffère de celui publié mardi par l'office fédéral allemand pour l'emploi : en excluant des calculs les gains et pertes d'emplois dus à l'activité saisonnière, le taux de chômage s'élève selon lui à 6,9%. Si ce taux se maintient, l'office fédéral estime toutefois que le nombre de chômeurs en Allemagne a augmenté de 4.000 personnes en un mois. Les femmes et les jeunes toujours plus touchés Les Européennes sont plus touchées par le chômage que les Européens. Selon l'Eurostat, en Union européenne, elles sont 11% à être demandeuses d'emploi contre 10,9% pour les hommes. Enfin la jeunesse européenne est la catégorie de la population qui souffre le plus des difficultés d'emploi : 23,5% des moins de 25 ans en UE sont demandeurs d'emploi. Là encore, les pays les plus touchés sont au sud de l'Europe : 59,1% des jeunes Grecs étaient au chômage en janvier dernier. Viennent ensuite l'Espagne (55,9% en mars), l'Italie (38,4%) et le Portugal (38,3%).