Les taux annuels les plus faibles ont été observés en Irlande (0,3%), en Roumanie (0,5%), en Bulgarie et en Danemark (0,9% chacun). Les taux annuels les plus élevés ont été enregistrés en Estonie (3,4%), en Belgique (3,3%), en Lettonie et en Lituanie (3,2% chacune).

Les plus forts impacts à la hausse sur le taux d'inflation annuel de la zone euro proviennent des carburants pour le transport (+0,60 point de pourcentage), des légumes (+0,25 pp) ainsi que des combustibles liquides (+0,16 pp).

A l'inverse, les télécommunications (-0,10 pp), les vêtements (-0,07 pp) et le gaz (-0,06 pp) ont eu les plus forts impacts à la baisse. Le taux d'inflation annuel dans l'Union européenne s'est quant à lui établi à 1,9% en février, contre 1,7% en janvier.

Les taux annuels les plus faibles ont été observés en Irlande (0,3%), en Roumanie (0,5%), en Bulgarie et en Danemark (0,9% chacun). Les taux annuels les plus élevés ont été enregistrés en Estonie (3,4%), en Belgique (3,3%), en Lettonie et en Lituanie (3,2% chacune). Les plus forts impacts à la hausse sur le taux d'inflation annuel de la zone euro proviennent des carburants pour le transport (+0,60 point de pourcentage), des légumes (+0,25 pp) ainsi que des combustibles liquides (+0,16 pp). A l'inverse, les télécommunications (-0,10 pp), les vêtements (-0,07 pp) et le gaz (-0,06 pp) ont eu les plus forts impacts à la baisse. Le taux d'inflation annuel dans l'Union européenne s'est quant à lui établi à 1,9% en février, contre 1,7% en janvier.