Les partenaires sociaux ont convenu que tout travailleur appelé à se faire vacciner pendant les heures de travail pourra s'absenter "le temps nécessaire". Ce dernier est bien évidemment fonction de la distance qui sépare le lieu de travail du ce...

Les partenaires sociaux ont convenu que tout travailleur appelé à se faire vacciner pendant les heures de travail pourra s'absenter "le temps nécessaire". Ce dernier est bien évidemment fonction de la distance qui sépare le lieu de travail du centre de vaccination et cela inquiète grandement Bouwunie, la plus importante organisation d'indépendants et de PME de la construction en Flandre. Dans de nombreux cas en effet, ce "temps nécessaire" risque de devenir une journée entière. Cela tient à la particularité du secteur où le transport vers les chantiers est souvent collectif. Le fonctionnement de certaines équipes peut s'en trouver ralenti, voire arrêté. D'où l'idée de procéder à des vaccinations collectives sur place via le service externe de prévention et de protection au travail. "Toute l'équipe serait ainsi vaccinée en une fois. Les inconvénients évoqués disparaîtraient et nous aurions des clusters de personnes vaccinées au sein desquels les mesures d'hygiène et de prévention pourraient être assouplies", plaide Jean-Pierre Waeytens, administrateur délégué. "Les centres de vaccination sont également ouverts en dehors des heures de travail", a répondu Gudrun Briat, porte-parole de la Task Force Vaccination.