Ce protocole d'accord doit permettre d'"approfondir" la collaboration entre les deux pays, et "établir le dialogue commercial et la chaîne d'approvisionnement entre les États-Unis et la Corée".

"La coopération sur les semi-conducteurs, les véhicules électriques et les batteries pour véhicules électriques, les piles à combustible et la technologie solaire, et l'économie numérique continuera de transformer nos sociétés et de stimuler notre prospérité économique partagée", ont souligné les deux pays.

Le département américain au Commerce et son homologue sud-coréen pensent que le travail réalisé dans ce cadre "favorisera une collaboration accrue et renforcera la compétitivité internationale de l'industrie américaine et coréenne".

La secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo, avait, auparavant, tenu une table ronde avec le ministre sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, Lee Chang-Yang, ainsi que des responsables d'entreprises des deux pays, comme Hyundai, LG, Samsung, Qualcomm ou encore GE.

L'accent a été mis sur l'importance des "investissements transfrontaliers dans des secteurs essentiels à la croissance à long terme des deux économies".

Les États-Unis et la Corée sont d'importants partenaires commerciaux et d'investissement. La Corée est le sixième partenaire commercial des Etats-Unis. Les entreprises coréennes ont investi plus de 62 milliards de dollars aux États-Unis, et les États-Unis sont la deuxième source d'investissement direct étranger de la Corée depuis plus d'une décennie.

Ce protocole d'accord doit permettre d'"approfondir" la collaboration entre les deux pays, et "établir le dialogue commercial et la chaîne d'approvisionnement entre les États-Unis et la Corée". "La coopération sur les semi-conducteurs, les véhicules électriques et les batteries pour véhicules électriques, les piles à combustible et la technologie solaire, et l'économie numérique continuera de transformer nos sociétés et de stimuler notre prospérité économique partagée", ont souligné les deux pays. Le département américain au Commerce et son homologue sud-coréen pensent que le travail réalisé dans ce cadre "favorisera une collaboration accrue et renforcera la compétitivité internationale de l'industrie américaine et coréenne". La secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo, avait, auparavant, tenu une table ronde avec le ministre sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie, Lee Chang-Yang, ainsi que des responsables d'entreprises des deux pays, comme Hyundai, LG, Samsung, Qualcomm ou encore GE. L'accent a été mis sur l'importance des "investissements transfrontaliers dans des secteurs essentiels à la croissance à long terme des deux économies". Les États-Unis et la Corée sont d'importants partenaires commerciaux et d'investissement. La Corée est le sixième partenaire commercial des Etats-Unis. Les entreprises coréennes ont investi plus de 62 milliards de dollars aux États-Unis, et les États-Unis sont la deuxième source d'investissement direct étranger de la Corée depuis plus d'une décennie.