Les particuliers engrangeant plus de 5.000 euros via ces plates-formes numériques seront taxés progressivement selon le montant déclaré, avec un taux maximum de 50%.

Ce régime est exclusivement destiné aux particuliers et ne pourra bénéficier aux prestataires dont il s'agit de l'activité principale.

Les secteurs de l'horeca et des taxis reprochent au gouvernement d'ainsi organiser une concurrence déloyale.

Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) y voit quant à lui un bon moyen de "stimuler les nouveaux acteurs comme les microentreprises qui opèrent via une application mobile ou une plate-forme numérique".

Les particuliers engrangeant plus de 5.000 euros via ces plates-formes numériques seront taxés progressivement selon le montant déclaré, avec un taux maximum de 50%. Ce régime est exclusivement destiné aux particuliers et ne pourra bénéficier aux prestataires dont il s'agit de l'activité principale. Les secteurs de l'horeca et des taxis reprochent au gouvernement d'ainsi organiser une concurrence déloyale. Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) y voit quant à lui un bon moyen de "stimuler les nouveaux acteurs comme les microentreprises qui opèrent via une application mobile ou une plate-forme numérique".