A l'origine, la transparence était un droit de l'individu. Dans l'après-guerre, il est apparu comme indispensable de garantir aux citoyens l'accès aux documents administratifs de l'Etat et des autres autorités publiques. C'est ainsi que fut voté l'actuel article 32 de la Constitution belge, selon lequel " chacun a le droit de consulter chaque document administratif et de s'en faire remettre copie ", sauf les exceptions prévues par la loi. Ce droit remplit un double objectif : d'une part, il permet au citoyen d'avoir accès aux documents qui le concernent, ce qui est souvent nécessaire pour faire valoir ses droits ou exercer des recours, et d'autre part, cela permet aussi à chacun de contrôler le travail de l'administration en général.
...