Google ne proposera vraisemblablement plus ses applications-clés sur les nouveaux smartphones de Huawei compte tenu de la décision du président américain Donald Trump de placer le fabricant chinois sur liste noire. Cette situation ne fait que des perdants.

Si les esprits ne s'apaisent pas rapidement, l'industrie technologique, l'un des piliers les plus performants et les plus novateurs de l'économie mondiale, risque de se disloquer en un camp chinois et un camp occidental.

Trump tire un rideau de fer dans nos smartphones

Huawei, considérée comme une extension de l'armée chinoise par le gouvernement américain, n'était déjà pas autorisée à vendre ses smartphones aux États-Unis. En Europe et sur d'autres marchés lucratifs, l'entreprise est devenue l'un des fabricants de smartphones les plus populaires en moins d'une décennie. Aujourd'hui, ses ventes internationales risquent de recevoir le coup de grâce de Donald Trump. Sans l'intégration de Gmail, Google Maps et autres services comme la célèbre boutique de téléchargement Google Play pour le système d'exploitation Android, acheter un appareil Huawei perdra tout son sens pour les consommateurs occidentaux.

Donald Trump tire un rideau de fer dans nos smartphones et les effets de cette nouvelle guerre froide se feront sentir à la fois dans le logiciel et dans le matériel. Les fournisseurs de composants occidentaux doivent cesser dès maintenant de commercer avec Huawei.

Le déplacement, par la force des choses, de la production créera peut-être des emplois supplémentaires aux États-Unis. Mais à l'exception du président américain qui s'offre un nouveau coup de pub politique, personne d'autre n'en profitera, et certainement pas les entreprises américaines.

Pour la Chine, la tentation est grande de s'attaquer à son tour à Apple. La Chine représente le deuxième marché le plus important pour la vente de l'iPhone et la chaîne de production y est profondément ancrée. Si Apple éternue, c'est l'économie mondiale qui s'enrhume. Disloquer l'industrie électronique, dans laquelle l'Occident et la Chine sont si étroitement liés, est dans le domaine du possible mais c'est une très mauvaise idée.

Traduction : virginie·dupont·sprl