Cette harmonisation aura en effet un coût pour les employeurs. Le problème, c'est que ces 80 millions d'euros à trouver compliquent encore quelque peu les discussions sur le budget 2014, actuellement en cours. Ils s'ajoutent effectivement aux 359 millions d'euros que le gouvernement doit déjà trouver pour boucler son exercice. Ainsi qu'aux 200 millions que l'équipe Di Rupo voudrait dégager pour favoriser les politiques de relance.

Cette harmonisation aura en effet un coût pour les employeurs. Le problème, c'est que ces 80 millions d'euros à trouver compliquent encore quelque peu les discussions sur le budget 2014, actuellement en cours. Ils s'ajoutent effectivement aux 359 millions d'euros que le gouvernement doit déjà trouver pour boucler son exercice. Ainsi qu'aux 200 millions que l'équipe Di Rupo voudrait dégager pour favoriser les politiques de relance.