Le futur mécanisme de soutien financier de la zone euro, appelé à voir le jour à partir de mi-2013, sera doté d'une capacité de prêt de 500 milliards d'euros, deux fois supérieure à celle du dispositif actuel, a annoncé lundi soir Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe.

"Nous nous sommes d'ores et déjà mis d'accord sur le volume de la capacité de prêt du Mécanisme européen de stabilité, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, à l'issue d'une réunion des ministres européens des Finances à Bruxelles. Nous sommes tombés d'accord pour prévoir un montant, en ce qui concerne la capacité de prêt, de 500 milliards, qui sera remis à révision régulière au moins toutes les deux années."

Le futur Mécanisme européen de stabilité permanent sera amené à remplacer, à partir de mi-2013, l'actuel dispositif de soutien temporaire, appelé Fonds européen de stabilisation financière (FESF) et créé en mai 2010 suite à la crise de la dette en Grèce.

L'actuel dispositif est doté sur le papier de 440 milliards d'euros de garanties des Etats de la zone euro. Mais il ne dispose que d'environ 250 milliards d'euros de capacité de prêt effective, le reste devant être mis de côté pour les garanties nécessaires à l'obtention de conditions de prêt attractives sur les marchés.

Les Européens veulent également augmenter à 440 milliards d'euros la capacité de prêt effective du dispositif actuel. Les dirigeants européens devront prendre des décisions définitives sur ces questions lors d'un sommet au mois de mars.

Trends.be, avec Belga

Le futur mécanisme de soutien financier de la zone euro, appelé à voir le jour à partir de mi-2013, sera doté d'une capacité de prêt de 500 milliards d'euros, deux fois supérieure à celle du dispositif actuel, a annoncé lundi soir Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe."Nous nous sommes d'ores et déjà mis d'accord sur le volume de la capacité de prêt du Mécanisme européen de stabilité, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, à l'issue d'une réunion des ministres européens des Finances à Bruxelles. Nous sommes tombés d'accord pour prévoir un montant, en ce qui concerne la capacité de prêt, de 500 milliards, qui sera remis à révision régulière au moins toutes les deux années."Le futur Mécanisme européen de stabilité permanent sera amené à remplacer, à partir de mi-2013, l'actuel dispositif de soutien temporaire, appelé Fonds européen de stabilisation financière (FESF) et créé en mai 2010 suite à la crise de la dette en Grèce.L'actuel dispositif est doté sur le papier de 440 milliards d'euros de garanties des Etats de la zone euro. Mais il ne dispose que d'environ 250 milliards d'euros de capacité de prêt effective, le reste devant être mis de côté pour les garanties nécessaires à l'obtention de conditions de prêt attractives sur les marchés.Les Européens veulent également augmenter à 440 milliards d'euros la capacité de prêt effective du dispositif actuel. Les dirigeants européens devront prendre des décisions définitives sur ces questions lors d'un sommet au mois de mars.Trends.be, avec Belga